DE | FR

Vers un embargo des ventes d'armes en Birmanie?

Les manifestants anti-coup d'Etat dépeignent le sort d'un fonctionnaire contraint de travailler sous la menace d'une arme par la junte militaire lors d'une manifestation anti-coup d'État à Yangon, au Myanmar, le mardi 23 février 2021.
Les manifestants anti-coup d'Etat dépeignent le sort d'un fonctionnaire contraint de travailler sous la menace d'une arme par la junte militaire lors d'une manifestation anti-coup d'État à Yangon, au Myanmar, le mardi 23 février 2021.Image: AP
Cent trente-sept organisations non gouvernementales issues de 31 pays ont réclamé, mercredi dans une lettre ouverte au Conseil de sécurité de l'ONU, l'imposition en urgence d'un embargo sur les armes à l'égard de la Birmanie.
25.02.2021, 05:55

Cent trente-sept organisations non gouvernementales issues de 31 pays ont réclamé mercredi dans une lettre ouverte au Conseil de sécurité de l'Onu l'imposition en urgence d'un embargo sur les armes à l'égard de la Birmanie. Il faut «dissuader la junte de commettre de nouveaux abus», écrivent-elles.

«Les gouvernements qui permettent l'acheminement d'armes en Birmanie, incluant la Chine, l'Inde, Israël, la Corée du Nord, les Philippines, la Russie et l'Ukraine, doivent immédiatement arrêter les livraisons d'armes, de munitions et d'équipements qui y sont liés», ajoutent ces ONG.

Parmi les pays cités, la Chine et la Russie, deux pays disposant d'un droit de veto, ainsi que l'Inde, membre non permanent depuis janvier, siègent au Conseil de sécurité.

De nombreuses sanctions

«Compte tenu des atrocités de masse contre les Rohingyas, des décennies de crimes de guerre et du renversement du gouvernement élu, le moins que le Conseil de sécurité de l'ONU puisse faire est d'imposer un embargo mondial sur les armes vers la Birmanie», a souligné Kenneth Roth, directeur de l'ONG Human rights watch.

Le Conseil de sécurité de l'ONU «devrait aussi imposer des sanctions ciblées, des interdictions de voyages et des gels d'avoirs pour les dirigeants de la junte», réclament les signataires de la lettre parmi lesquelles figurent, outre Human right watch, des dizaines d'ONG asiatiques. (sda/ats/afp)

La répression militaire en Birmanie en images

1 / 6
La répression militaire en Birmanie en images
source: sda / lynn bo bo
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Vladimir Poutine aurait (encore) été la cible d'une tentative d'assassinat
Vladimir Poutine a eu chaud: le président russe aurait survécu à une (énième) tentative d'assassinat dans le Caucase, peu de temps après le début de l'offensive russe.

Interrogé par le média Ukrainska Pravda, le chef du service de renseignement militaire ukrainien, Kyrylo Boudanov, assure que le maître du Kremlin a échappé de peu à une tentative d'assassinat, à l'occasion d'un déplacement dans le Caucase en mars dernier. La sixième (au moins) depuis son arrivée au pouvoir.

L’article