DE | FR
Bild

Amy «forever» (pour toujours). Image: keystone

Amours, drogues et rock&roll: Amy est décédée il y a 10 ans

L’artiste britannique n’avait que 27 ans lorsqu'elle est décédée le 23 juillet 2011. Elle a laissé derrière elle un son captivant, qui la conduira à sa descente aux enfers. Souvenirs de son concert controversé à Zurich, en 2007.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


Une journée estivale à Londres, non loin du marché de Camden. Des touristes achètent des t-shirts punk et des bijoux hippies, tout en buvant plus de bière que partout ailleurs dans le monde. Sur la scène du Roundhouse Café, Dionne Bromfield, 15 ans, chante «Mama Said» des Shirelles, un girl group des années 60. Sur scène, à côté d'elle, se trouve sa marraine. Elle s’appelle Amy. Amy Winehouse.

Les deux chanteuses ont déjà interprété ce titre lors de l'émission télévisée «Strictly Come Dancing». En fait, Amy Winehouse était censée chanter seule, mais elle n'en avait pas envie et a dit à la BBC qu'elle ne viendrait qu'en tant que choriste pour sa filleule. C'est ainsi que Dionne Warwick est devenue connue du jour au lendemain. Sur la scène du Roundhouse, la jeune fille de 15 ans a l’air plus adulte et plus en confiance que la femme de 27 ans qui est à ses côtés. Elle interprète une chanson qui parle d'une mère qui dit à sa fille: «Il y a des jours comme ça, ne t'inquiète pas» («Mama said there’ll be days like this»).

La dernière apparition d’Amy Whinehouse sur scène remonte au 20 juillet 2011. Le 22 juillet, son médecin lui rend visite pour son check-up hebdomadaire et ne constate rien d’anormal. Le lendemain, elle est retrouvée sans vie à son domicile.

Sa dernière apparition sur scène

Sa mort. Un choc. Elle était si jeune. Sa musique, légendaire, avait marqué les esprits, et tout le monde se l’arrachait. Son premier album «Frank» (2003) avait révélé son immense talent, et elle avait conquis le monde avec son deuxième album «Back to Black» (2006).

Ce dernier album, élégant, effronté et rétro, évoque la dépendance à un homme et l’addiction à la drogue. Il parle d’amour, de tromperie, d’évasion, d’abnégation et de perte de soi. L’album est une romance sombre parsemée d’illuminations futées. Il est intemporel.

amy winehouse musique mort décès 2011 légende album drogue

Mars 2004, Amy a 20 ans et a déjà connu un grand succès en Angleterre avec son premier album «Frank». Image: twitter

Dans la seconde moitié des années 2000, les sons d’Amy Winehouse et de James Blunt, «Beautiful» et «Rehab», sont omniprésents dans les centres commerciaux et cafés, de Londres à Locarno. Lui, vétéran de guerre, utilise la musique comme une cure de désintoxication pour faire face à ses traumatismes. Alors qu'elle crée, avec «Back to Black» le son captivant qui a conduit à sa descente aux enfers.

L'homme qu’elle évoque dans ses chansons existe bel et bien. Il s'appelle Blake Fielder-Civil et a un an de plus qu'elle. Elle le rencontre dans un bar à Camden Town. Ils tombent amoureux, mais il a déjà une autre femme dans sa vie (la fameuse «her» de «Back to Black»). Il est l’homme qui l’initie à la coke, au crack et à l'héroïne. Ils se séparent. Après avoir écrit un album entier sur leur rupture et connu un succès sans fin, elle décide de se remettre avec lui. En 2007, ils se marient à Miami, et le 25 octobre 2007 marque la date de son concert à la Volkshaus de Zurich.

Amy Winehouse

Sept ans plus tard, lors de son concert à la Volkshaus de Zurich, en octobre 2007. Image: Keystone

Elle se tient devant nous, une petite femme très maigre dans un pull en tricot blanc. Ses cheveux lui donnent un peu de volume, puis la musique commence. Ses premiers titres passent encore, puis elle pleure, jette le micro, s'accroupit sur le sol, se gratte, encore et encore. Blake Fielder-Civil lui tend de grands gobelets d'alcool depuis les coulisses, et elle, qui est connue pour être capable de boire plus qu’un homme, devient visiblement de plus en plus ivre. Sous ses traits noirs d’eye-liner, on ne voit plus que le blanc de ses yeux.

Elle oublie ses paroles et ses mélodies, à l'exception de «Back to Black», une révélation. Elle déchire le ciel et l'enfer en même temps avec sa voix incroyable. Elle répond à deux espoirs ce soir-là: l'espoir de pouvoir apprécier sa musique et l’espoir malsain d’être le témoin d’un nouveau scandale. Le concert ne dure pas plus de 50 minutes. Tout le monde veut juste quitter la salle et personne n'applaudit pour un rappel.

«Back to Black»

Cela fait à peu près une année qu’elle connaît une notoriété mondiale. Mais elle n’en veut pas et n’arrive pas à y faire face. Elle veut juste écrire de la musique, la travailler, l'enregistrer, et n'a aucun problème à travailler avec d'autres personnes en studio. En 2004, elle déclarait: «La musique vous donne tellement, plus que n'importe quel être humain. Vous pouvez prendre, et prendre, et prendre!». A travers sa musique, elle est capable d'exprimer des sentiments nuancés que nous, simples mortels, ne connaissons même pas.

Elle se trouve désormais de l'autre côté. Elle n'arrive plus à prendre ce qu'elle veut de la musique. Elle écrit de nouvelles chansons, mais elles sont toutes mauvaises. Et d'autres personnes continuent à lui prendre, encore et encore. Son mari, dont elle se sépare en 2009, reste l'amour de sa vie. Son père réapparaît pendant ses vacances avec une équipe de tournage, parce qu'il réalise un documentaire sur sa vie de père d'Amy Winehouse. Sans oublier l’intrusion des tabloïds britanniques.

Amy Winehouse Blake Fielder-Civil

En juin 2007 avec Blake Fielder-Civil, au Isle of Wight Festival. Image: twitter

Alors que l'autre grand junkie médiatisé de la scène musicale britannique, Pete Doherty, est toujours présenté comme pitoyable, mais touchant, les médias véhiculent une image repoussante d’Amy Winehouse. Quelques semaines avant son concert à Zurich, elle est photographiée à Londres avec des éraflures et des ballerines ensanglantées. On soupçonne qu'elle s'est injectée de l'héroïne entre les orteils. Cette journée équivaut à son exécution. Une pop star masculine a le droit d'être sale, mais une femme doit briller en permanence.

Cinq ans et neuf mois après la sortie de «Back to Black», Amy Winehouse meurt par abus d’alcool. Après son décès, Adele déclare: «Je lui dois 90% de mon succès. Grâce à elle, j'ai appris à jouer de la guitare et grâce à elle, j'ai commencé à écrire mes propres chansons. Son premier album «Frank» a changé ma vie. Pour moi, elle était la meuf la plus cool de la planète».

Amy Winehouse

En juillet 2010, avant un concert surprise à Londres avec le producteur Mark Ronson. Image: twitter

Après sa mort, sa famille commence à exploiter son image. Son père fournit au réalisateur Asif Kapadia beaucoup de matériel pour le documentaire oscarisé «Amy», sorti en 2015. Puis, en guerre contre le réalisateur, il déclare qu'il veut rétablir la vérité sur la vie de sa fille dans son propre film. Jusqu'à présent, rien n'a été fait.

En 2017, son frère a présenté, avec succès, l'exposition «Amy Winehouse: A Family Portrait», avec la collaboration du Jewish Museum of London. En mars 2021, sa mère révèle qu'elle souffre de sclérose en plaques et qu'elle a peur de perdre les souvenirs de son enfant. C'est pourquoi elle souhaite réaliser le documentaire ultime sur Amy avec la BBC, d'ici juillet. Cette idée n'a pas encore abouti non plus.

Amy Winehouse fans deuil

Des fans en deuil devant sa maison à Camden Town. Image: twitter

Dionne Bromfield a écrit la chanson «Black Butterfly» à propos des funérailles d'Amy Winehouse. Selon elle, un papillon noir s'est posé sur l'épaule de Kelly Osbourne au cimetière. «Black Butterfly» n'a pas eu de succès. Depuis 2011, Dionne Bromfield souhaite écrire un nouvel album, mais l’artiste n’a toujours rien sorti. Aujourd’hui, Blake Fielder-Civil a 39 ans. Il se drogue toujours et a deux enfants. En 2019, il est soupçonné d’avoir mis le feu à son appartement, après une soirée crack entre amis qui aurait dégénéré.

Amy Winehouse a survécu. Pas en tant que personne, mais en tant qu'artiste, en tant qu'icône de style, en tant que grande voix majestueuse capable de toucher tout ce qui est en nous, parce qu'elle connaît tout: le désir, la luxure, le poids de l'amour, la rédemption, la destruction et la nostalgie d’une vie, car sa musique continue de nous enrichir au quotidien. Tout le monde regrette la décision fatale d’Amy Winehouse.

Article traduit de l'allemand par Kenza Vionnet

Claquettes, chaussettes, paillettes: Spécial Cannes

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

Extinction Rebellion déverse du fumier devant la rédaction du Daily Mail

La police britannique a indiqué dimanche avoir arrêté cinq personnes à la suite du déversement de fumier devant le siège du tabloïd «The Daily Mail», à Londres.

L'action a été revendiquée par le groupe écologiste Extinction Rebellion.

«Vers 6h40, un groupe de manifestants a déversé du fumier d'un camion devant un immeuble» à Kensington, a précisé la police. «Ils ont grimpé sur les échafaudages à l'extérieur du bâtiment et y ont attaché des banderoles».

La police a arrêté une sixième personne, un homme de 54 ans qui avait tenté un peu plus tard de déverser du fumier devant un autre immeuble du centre de la capitale britannique.

Dans un communiqué, …

Lire l’article
Link zum Artikel