International
Planète

La Nasa relancera sa fusée pour la lune ce samedi

La Nasa relancera sa fusée pour la lune ce samedi

The NASA moon rocket stands on Pad 39B after yesterdays scrub for the Artemis 1 mission to orbit the Moon at the Kennedy Space Center, Tuesday, Aug. 30, 2022, in Cape Canaveral, Fla. The next launch o ...
La fusée du programme Artemis 1 qui décollera ce samedi, si tout est en ordre pour la Nasa.Image: sda
Un problème de fuite est survenu au moment du remplissage des réservoirs de carburant lors de la dernière tentative, lundi. Les équipes de la Nasa vont le régler d'ici samedi.
31.08.2022, 04:5531.08.2022, 07:06
Plus de «International»

La Nasa a annoncé mardi qu'elle tenterait de lancer sa nouvelle méga-fusée pour la Lune samedi. Une première tentative a raté lundi à cause d'un problème technique.

«Nous nous sommes mis d'accord pour changer notre date de décollage pour samedi, le 3 septembre», a déclaré lors d'une conférence de presse Mike Sarafin, en charge à la Nasa de la mission Artémis 1, qui doit marquer le début du programme américain de retour sur la Lune.

Un responsable météorologique s'est déclaré «optimiste» concernant le temps samedi, même si la probabilité de conditions non favorables au cours de la fenêtre de tir de deux heures, qui commence à 14h17 heure locale (20h17 en Suisse), est «élevée».

Le lancement de la fusée avait été annulé lundi au dernier moment à cause d'un problème de refroidissement de l'un des quatre moteurs principaux, sous l'étage principal. Ces moteurs RS-25 doivent être refroidis pour ne pas subir de choc avec le carburant ultra-froid lorsqu'ils sont allumés. Mais l'un d'eux n'arrivait pas à atteindre la température souhaitée.

Mission sans équipage

La Nasa prévoit également de commencer plus tôt le refroidissement des moteurs dans le compte à rebours:

«Cette température est atteinte en laissant s'échapper une petite partie du carburant cryogénique sur les moteurs. Les équipes de la Nasa suspectent un problème lié à des capteurs possiblement défectueux.»
John Honeycutt, en charge du programme de la fusée

La mission Artémis 1 doit propulser la capsule Orion sans équipage jusqu'en orbite autour de la Lune, afin de vérifier que le véhicule est sûr pour de futurs astronautes - dont la première femme et la première personne de couleur qui marcheront sur la surface lunaire. (ats/jch)

Manon Tanti n'aurait pas dû faire ce TikTok en anglais
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Premier pas vers la paix en Ukraine au Bürgenstock
La conférence de Bürgenstock a marqué un tournant dans les efforts pour la paix en Ukraine, avec un appel unanime au dialogue inclusif. Cependant, persuader la Russie de participer reste crucial pour toute avancée significative.

La conférence du Bürgenstock (NW) a accouché d'un premier cap avec la volonté à terme de dialoguer «avec toutes les parties». Le plus dur commence, convaincre la Russie de s'associer au dispositif. Cette étape se confrontera à la réalité militaire sur le terrain.

L’article