DE | FR

Trump attaqué en justice par des policiers du Capitole

epa08982968 US Capitol Police Officers carry the remains of fellow officer Brian Sicknick before the lying-in-honor ceremony at the Capitol, in Washington DC, USA, 02 February 2021. Officer Sicknick was fatally injured while physically engaging with the mob at the US Capitol on 06 January 2021. EPA/Salwan Georges / POOL

Un policier est décédé dans l'assaut du Capitole. Ici la cérémonie en son honneur, en février 2021. Image: EPA The Washington Post/ POOL

Les agents réclament des compensations d'au moins 75 000 dollars chacun. Ils accusent Trump d'avoir incité au violent assaut, le 6 janvier 2021, contre l'institution américaine.



Deux agents de la police du Capitole ont porté plainte contre l'ancien président Donald Trump pour avoir incité au violent assaut, lancé le 6 janvier, contre l'institution américaine. Un policier était décédé.

Des dizaines d'autres avaient été blessés lors de cet épisode qui a profondément marqué l'Amérique. Les deux hommes à l'origine de la plainte, James Blassingame et Sidney Hemby, disent avoir subi des «blessures physiques et psychologiques» lors des affrontements, selon eux fomentés par Trump, qui vivait alors ses derniers jours en tant que président et refusait catégoriquement de reconnaître sa défaite face à Joe Biden.

«La foule insurgée, que Donald Trump a chauffé à blanc, encouragé, incité, guidé, aidé et dont il était complice, s'est frayée un chemin par la force face aux plaignants et à leurs collègues, les poursuivant et les agressant.»

Eléments de la plaintedéposée devant le tribunal fédéral de Washington.

«Les insurgés ont été encouragés par le comportement de Donald Trump au cours des derniers mois, qui a conduit ses partisans à croire à ses affirmations fausses, selon lesquelles il était sur le point d'être chassé de la Maison Blanche en raison d'une fraude électorale massive.»

Eléments de la plaintedéposée devant le tribunal fédéral de Washington.

Qui sont les policiers ayant déposé plainte contre Trump?

L'assaut du Capitole en images

1 / 6
L'assaut du Capitole en images
source: epa / michael reynolds
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Un parc éolien va pouvoir pousser en terres vaudoises, une première

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile dès cet été

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Les 6 questions posées par le duel Rochebin/Le Temps

Link zum Artikel

2200 soldats restent déployés pour protéger Washington en alerte

La Garde nationale restera dix semaines de plus pour aider à protéger le Congrès suite à l'assaut du Capitole le 6 janvier dernier. La menace qui plane est toujours très élevée selon la police.

Aux Etats-Unis, le secrétaire à la défense approuve le maintien de 2200 soldats de la Garde nationale au Capitole jusqu'à la fin mai. Les militaires seront là pour aider les agences fédérales de maintien de l'ordre à protéger le Congrès, rapporte le «New York Times». Ils poursuivent ainsi un déploiement qui a commencé lors de l'assaut du Capitole, siège du parlement, le 6 janvier dernier par les partisans de l'ancien président Donald Trump.

Normalement les soldats auraient dû rester jusqu'à ce …

Lire l’article
Link zum Artikel