DE | FR

Au Pérou il n'y a pas encore de vainqueur officiel, mais pas d'irrégularités non plus

Des supporters du candidat Pedro Castillo.
Des supporters du candidat Pedro Castillo.Image: sda
Le second tour de la présidentielle au Pérou entre Keiko Fujimori et Pedro Castillo a été un «processus électoral positif», estiment les autorités de surveillance. Le résultat officiel ne sera pas connu avant plusieurs jours.
12.06.2021, 10:0613.06.2021, 10:59

La candidate de droite Keiko Fujimori, donnée perdante de quelque 60 000 voix par le dernier décompte de vendredi, avait dénoncé mercredi des «indices de fraude» et réclamé l'invalidation d'environ 200 000 bulletins, issus de 802 bureaux de vote.

Selon la mission d'observation électorale de l'Organisation des Etats américains (OEA), tout s'est en revanche plutôt bien passé. «La mission n'a pas détecté d'irrégularités graves», indique son rapport préliminaire.

La mission «a déclaré avoir observé un processus électoral positif, dans lequel des améliorations substantielles ont été enregistrées entre le premier et le deuxième tour», ajoute ce rapport diffusé par M. Ramirez à la télévision péruvienne et publié simultanément sur le site internet de l'organisation continentale siégeant à Washington. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une émigration massive de sa population frappe Hong Kong
L'ancienne colonie britannique essuie un exode record de ses ressortissants. La politique sanitaire radicale est une raison.

Hong Kong a enregistré une baisse record de sa population au cours de l'année écoulée, avec 113 200 résidents ayant plié bagage. La ville, qui subit une dure répression de Pékin, maintient aussi des mesures sanitaires parmi les plus strictes au monde contre le coronavirus.

L’article