DE | FR

«Lula innocent», coup de tonnerre au Brésil

Former Brazilian President Luiz Inacio Lula da Silva acknowledges supporters during a rally at the Metal Workers Union headquarters, in Sao Bernardo do Campo, Brazil, Saturday, Nov. 9, 2019. Da Silva addressed thousands of jubilant supporters a day after being released from prison.

Image: AP

Lula VS Bolsonaro lors des présidentielles de 2022 au Brésil? Ce scénario pourrait devenir réalité, puisqu'un juge vient d'annuler les condamnations de l'ancien président.



Un juge de la Cour suprême du Brésil a ordonné lundi l'annulation de l'ensemble des condamnations de l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva pour corruption. Cette décision le rend potentiellement éligible pour affronter Jair Bolsonaro à la présidentielle de 2022.

Le juge Edson Fachin a pris cette décision qui a fait l'effet d'une bombe au Brésil en arguant que le tribunal de Curitiba (Sud) qui avait condamné Lula dans quatre procès n'était «pas compétent» pour juger ces affaires.

Celles-ci seront à présent jugées par un tribunal fédéral de Brasília. En attendant ces jugements, l'ex-président de gauche (2003-2010) est rétabli dans ses droits politiques. «Lula innocent», pouvait-on lire sur le compte Twitter du Parti des Travailleurs (PT), formation fondée par Lula en 1980. (ats)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L’Algérie rejette son projet de loi sur la déchéance de nationalité

Un projet de loi prévoyant de déchoir des Algériens de la diaspora de leur nationalité, notamment pour des actes «préjudiciables aux intérêts de l'État», a été retiré.

Retiré en raison de «son interprétation erronée». Ce sont par ces mots que le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé mettre un terme à ce projet de loi décrié.

Cet amendement au Code de la nationalité a été présenté début mars, suscitant un tollé. Le mouvement de contestation anti-régime, le «Hirak», soutenu par une grande partie de la vaste diaspora algérienne, a repris ses manifestations hebdomadaires.

En 2005, le Parlement avait voté à l'unanimité une ordonnance reconnaissant …

Lire l’article
Link zum Artikel