DE | FR

Facebook soutient la démocratie en Birmanie

Le peuple birman manifeste pour la démocratie.
Le peuple birman manifeste pour la démocratie.shutterstock
Le réseau social a fermé tous les comptes liés à l'armée birmane. L'interdiction a pour but d'empêcher les violences meurtrières contre les manifestants pro démocratie.
28.02.2021, 16:34

«Les risques d'autoriser les forces militaires birmanes sur Facebook et Instagram sont trop grands», a annoncé Facebook qui précise: «L'interdiction a pour but d'empêcher les généraux birmans d'abuser de notre plate-forme». Cette décision, qui prend effet immédiatement, interdit également toute publicité.

La Birmanie a vécu un push militaire récemment.

L'armée a beaucoup utilisé Facebook contre les manifestants pro démocratie. Depuis sa prise du pouvoir, les forces militaires ont arrêté des centaines d'entre eux, ordonné des coupures nocturnes de l'Internet et interdit plusieurs médias sociaux.

«Les événements depuis le coup d'Etat du 1er février, y compris des violences meurtrières, ont précipité la nécessité de cette interdiction», a encore expliqué le géant de la Silicon Valley.

Ces dernières années, le réseau social a interdit des centaines de pages liées à l'armée, mais est resté largement critiqué pour son manque d'efficacité dans la lutte contre les publications malveillantes dans le pays. (ats)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Amnesty alerte sur la «hausse inquiétante» des peines de mort en 2021
Lors de son bilan annuel, l'ONG explique avoir enregistré plusieurs centaines d'exécutions dans le monde. Trois pays sont concernés par cette évolution, dont deux du Moyen-Orient.

Les peines de mort ont enregistré une «hausse inquiétante» dans le monde en 2021 avec l'assouplissement des restrictions liées au Covid-19, a alerté mardi Amnesty International dans son bilan annuel. Elle a relevé des dégradations en Iran, Arabie Saoudite et Birmanie.

L’article