International
Portugal

Covid: Flambée des cas avant les vacances d'été au Portugal

Flambée des cas Covid juste avant l'été: que se passe-t-il au Portugal?

People sit a cafe terrace in downtown Lisbon, Friday, June 4, 2021. Britain said Thursday that it is removing Portugal from its list of COVID-safe travel destinations, meaning thousands of U.K. reside ...
Une terrasse pleine à Lisbonne, au Portugal, en juin 2021.photo: keystone
Le Portugal connaît une recrudescence d’infections au Covid-19. La faute au nouveau variant BA.5. A l'approche des vacances d'été, cela pourrait avoir des conséquences pour les touristes.
05.06.2022, 08:5605.06.2022, 20:17
Ralph Schulze, Madrid / ch media
Plus de «International»

Les touristes affluent à nouveau au Portugal. Les terrasses des cafés le long du Tage, à Lisbonne, sont pleines. Dans la pittoresque ville portugaise, où les touristes européens font volontiers un saut le week-end, bien peu de choses rappellent la pandémie. La plupart des mesures anti-Covid sont de l'histoire ancienne. Les masques ont largement disparu de la vie quotidienne.

Mais depuis quelques jours, l'espoir d'un été normal est assombri par une augmentation massive du nombre de cas de Covid-19. Plus de 30 000 infections sont enregistrées toutes les 24 heures. Le foyer principal se situe dans l'agglomération de Lisbonne. Les virologues parlent d'une «explosion de nouvelles contaminations» et n'excluent pas qu'il puisse bientôt y avoir 60 000 cas par jour.

230 décès en une semaine

En conséquence, le nombre de décès dus au Covid prend l'ascenseur: 230 en une semaine dernièrement, la plupart des victimes étant des personnes âgées. La charge de travail des hôpitaux croît également. Près de 2000 patients atteints du Covid-19 se trouvent dans les établissements hospitaliers. L'occupation des lits par ces malades a grimpé de 27% en une semaine.

Toutefois, le système de santé n'est pas dans un état critique, comme cela était le cas il y a un an. A l'époque, les services de soins intensifs étaient saturés. Les ambulances affluaient en masse aux urgences. Des conteneurs réfrigérés avaient dû être installés devant les cliniques, faute de places disponibles dans les morgues.

Une population vaccinée

Entre-temps, le pays s'est préparé à faire face à une nouvelle attaque du coronavirus. La campagne de vaccination a été grandement suivie: selon les données du portail Our World in Data, géré par l'université d'Oxford, 87% de la population portugaise est doublement vaccinée, 63% des Portugais ont reçu une troisième dose. Le Portugal fait partie des pays européens les plus efficaces en matière de vaccination.

Mais la recrudescence de cas constatée ces jours-ci suscite des inquiétudes. De plus en plus d'employés sont absents de leur lieu de travail à cause des mesures de quarantaine. La restauration, l'hôtellerie et l'industrie textile sont en difficulté. Toujours plus nombreux sont ceux qui réclament le retour du masque obligatoire dans les endroits publics et sur les lieux de travail.

Selon les statistiques du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), le Portugal enregistre actuellement l'incidence la plus élevée de tout le continent européen. Les chiffres officiels ne sont peut-être que la partie émergée de l'iceberg.

«En réalité, il pourrait y avoir deux fois plus de cas»
Gustavo Tato Borges, président de l'Ordre des médecins

De nombreuses infections sans symptômes ou avec des symptômes légers ne sont pas détectées.

Le responsable: un sous-type d'Omicron

Le responsable de cette soudaine recrudescence de l'épidémie au Portugal est un sous-type du variant Omicron, appelé BA.5. Cette mutation a supplanté dans le pays le sous-type BA.2 qui prévalait jusqu'à présent. Elle est désormais responsable de 80% des nouvelles infections, rapporte le ministère de la Santé.

La sous-variante BA.5 est probablement plus contagieuse que les autres types de virus, explique l'épidémiologiste João Paulo Gomes. «Mais BA.5 ne semble pas provoquer de maladies plus graves que les précédentes variantes», précise ce dernier. C'est entre autres pour cette raison que la ministre de la Santé, Marta Temido, exclut pour l'instant un retour des restrictions. Elle mise sur la responsabilité individuelle des Portugais. Et sur une deuxième vaccination de rappel pour les seniors vulnérables.

Et en Espagne?

On ne sait pas dans quelle mesure le BA.5 s'est introduit en Espagne également. Début avril, le pays voisin du Portugal a renoncé à un contrôle complet de la pandémie: il n'y a plus de tests et l'obligation de mise en quarantaine des personnes infectées a été supprimée. En conséquence, il n'existe plus de valeurs fiables sur l'incidence de cas ou sur les variantes du virus.

D'ailleurs, les vacanciers ont toujours besoin d'un certificat de santé pour entrer en Espagne, tout comme au Portugal. Ils doivent donc être munis, soit du certificat de vaccination européen, soit d'une attestation récente d'un test Covid négatif.

Un requin s'est égaré sur une plage de Majorque
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le sol a explosé sous leurs pieds
L'explosion d'un geyser dans le parc du Yellowstone a surpris un groupe de touristes. Heureusement, l'éruption n'a pas fait de blessé grave.

Un incident dramatique s'est produit mardi dans le parc national de Yellowstone aux Etats-Unis. Alors qu'un groupe de touristes se promenait dans le «Biscuit Basin», un site connu pour ses piscines naturelles et ses geysers dans l'état américain du Wyoming, ils ont assisté à une violente explosion. Des vidéos de la scène ont circulé sur les réseaux sociaux.

L’article