DE | FR
Des hacktivistes ont développé un site permettant aux internautes de faire des canulars téléphoniques aux membres de l'administration russe.
Des hacktivistes ont développé un site permettant aux internautes de faire des canulars téléphoniques aux membres de l'administration russe.Image: Keystone

Ce site vous permet de piéger les officiels russes (et c'est drôle)

Pour aider, à leur manière, l'Ukraine, des hacktivistes ont développé un site permettant aux internautes de faire des canulars téléphoniques aux membres de l'administration russe. De quoi leur faire perdre du temps et les rendre fous.
20.05.2022, 20:3021.05.2022, 12:29
Suivez-moi

«Si vous êtes au téléphone, vous ne pouvez pas lancer des bombes.» Il suffisait d'y penser. Pour aider l'Ukraine et freiner la machine de guerre russe, le site Waste Russian Time a eu une idée aussi improbable que drôle. Faire perdre du temps aux officiels du Kremlin avec des canulars téléphoniques.

«Nous avons collecté les numéros de téléphone de milliers d'employés de l'administration russe, du ministère de la Guerre et de l'économie et de politiciens russes de haut rang»
Wasterussiantime

D'un simple clic, les Internautes peuvent donc mettre en relation deux membres de l'administration de Poutine, sélectionnés au hasard, et écouter secrètement leurs réactions et leur énervement face à ce coup de téléphone aussi inattendu que non désiré. «Et plus les membres de la Douma sont irrités, mieux c'est», se réjouit Waste Russian Time.

La roue du hasard sélectionne les deux correspondants👇

Quand un internaute demande à passer un appel, 40 numéros sont composés et les deux premiers à répondre sont mis en relation. Vous pouvez ensuite écouter la conversation entre les officiels piégés, mais vous ne pouvez pas intervenir, le micro étant coupé par précaution. «Les créateurs du site ont décidé de ne pas laisser les visiteurs parler, par crainte qu'ils disent quelque chose qui puisse les identifier ou les mettre en danger», explique le média en ligne Wired.

Derrière cette action se cache le collectif d'artistes, activistes et hackers «Obfuscated Dreams of Scheherazade». Ils se disent pacifistes et décrivent leur action comme de la «résistance civile». Selon le décompte fourni en temps réel, près de 15 000 canulars téléphoniques auraient déjà été émis.

«Mais nous laissons aussi des bots appeler automatiquement en arrière-plan. Notre action ne repose donc pas que sur les internautes»
Waste Russian Time

La plateforme rencontre toutefois certains problèmes techniques, autant parce qu'elle est victime de son succès que parce qu'elle est désormais la cible d'attaques informatiques.
«Beaucoup d'appels se terminent sur boîte vocale ou avec deux boîtes vocales qui discutent entre elles. Sur la moitié de nos essais, au moins une personne parlant russe a décroché», raconte Wired.

watson a tenté à plusieurs reprises d'initier un coup de téléphone, mais le site était à chaque fois surchargé.




On a testé le filtre Snapchat «sad face» à la rédac!

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Comment Poutine essaie d'envoyer l'or russe en Suisse malgré les sanctions

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine a fait augmenter les prix de ces biens en Suisse

Link zum Artikel

L'embargo sur le pétrole russe menace-t-il la Suisse? Un expert répond

Link zum Artikel

Pétrole, gaz: pourquoi la Suisse a du souci à se faire à cause de la guerre

Link zum Artikel

Yves Rossier: Peu de chances que la Suisse soit médiatrice en Ukraine

Link zum Artikel

La Suisse est à nouveau présente sur le territoire ukrainien

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Qui est la «cryptoqueen», femme la plus recherchée par le FBI?
Ruja Ignatova figure sur la liste des 10 personnes les plus recherchées par les autorités fédérales américaines. Elle a arnaqué des millions de personnes grâce à un concept de cryptomonnaies. Qui est cette mystérieuse femme? Explications.

Ruja Ignatova fait partie des 10 personnes les plus recherchées par le FBI depuis jeudi 30 juin. 11ème femme à figurer sur cette liste, elle est accusée d'avoir organisé l'une des arnaques crypto les plus lucratives de la fin des années 2010. Elle est encore en liberté, probablement en Europe, comme l'annonce le magazine américain Forbes. Que s'est-il passé? Et qui est cette mystérieuse femme? Explications.

L’article