DE | FR
Une manifestante pour le climat à Paris, le 9 avril 2022, qui en profite pour donner son avis sur l'élection présidentielle.
Une manifestante pour le climat à Paris, le 9 avril 2022, qui en profite pour donner son avis sur l'élection présidentielle. Image: EPA
Présidentielle 2022

Participation en baisse à midi: bon pour Macron? Premiers enseignements

La participation à midi est en baisse de 3 points par rapport à 2017. L'abstention est traditionnellement plus élevée dans les classes populaires que dans les classes moyennes et moyennes supérieures.
10.04.2022, 13:5010.04.2022, 19:58

La participation au premier tour de la présidentielle à la mi-journée (25,48%) est la plus basse depuis 2002 (21,4%). Elle est en baisse d’environ trois points par rapport à 2017 (28,54%). Peut-on d’ores et déjà en tirer des enseignements, sachant que la participation à la présidentielle, premier et second tours, est traditionnellement la plus élevée en France, tous scrutins confondus, se situant dans les bonnes années autour de 80%?

  1. Un taux de participation en baisse à midi se traduit en règle générale par un taux de participation en baisse également à la fermeture des bureaux de vote à 20 heures. Et qui dit participation en baisse, dit abstention en hausse.
  2. Attention: une participation équivalente, voire légèrement supérieure à midi (exemple: 2017 par rapport à 2012, 28,54% contre 28,29%), ne signifie pas une participation égale à la fermeture des bureaux de vote à cinq ans d'intervalle. En 2012, la participation avait été de 79,48% au premier tour et avait chuté à 77,77% en 2017.
  3. A qui profite une participation en baisse? On considère que l’abstention est en moyenne plus élevée dans les classes modestes que dans les classes moyennes à moyennes supérieures. Autrement dit, motivé par la crainte de voir haut l’extrême droite de Marine Le Pen et la gauche radicale de Jean-Luc Mélenchon, l’électorat pro-Macron devrait se mobiliser largement pour faire le plein de voix au premier tour. En se fondant sur cette logique participative différenciée, Emmanuel Macron a des chances d’arriver premier ce soir, comme en 2017.
  4. Sauf que: il se pourrait qu’il y ait dans l’opposition très large au président sortant, une sorte de vote utile favorable à Marine Le Pen. Cela signifierait qu’elle prendrait des voix non seulement chez Eric Zemmour, Nicolas Dupont-Aignan, mais aussi chez Jean-Luc Mélenchon, dont près d’un tiers des électeurs déclarés sont prêts à voter Marine Le Pen au second tour si elle se retrouve opposée à Emmanuel Macron.
  5. La dynamique, un facteur important. L’ordre d’arrivée au premier tour et l’écart entre le premier et le deuxième ont leur importance. Si Marine Le Pen devait être première ce soir, qui plus est avec deux ou trois points d’écart, cela pourrait réveiller comme jamais un électorat populaire en vue du deuxième tour. Réponses à 20 heures.

Jean Lassalle pète un plomb et insulte un journaliste

Plus d'articles sur la présidentielle française

Marine Le Pen, candidate radicale ou tata sympa?

Link zum Artikel

Macron contre Le Pen, place au duel télévisé

Link zum Artikel

Un humoriste suisse défonce Zemmour et Pécresse, voici ses punchlines

Link zum Artikel

Mélenchon sera-t-il la surprise du premier tour à la présidentielle?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Va te faire foutre Hanouna»: Jawad dans TPMP, ça ne passe pas
C'est une histoire courte. «Touche pas à mon poste» annonce sur Twitter la venue de Jawad Bendaoud lundi soir en direct. Quelques minutes plus tard, sa présence est annulée. Entre les deux? L'émoi et le dégoût. Récit éclair.

C'est l'histoire d'un «logeur» délogé à la vitesse de la lumière. Jawad Bendaoud, autoproclamé «logeur de djihadistes» et célèbre (puis condamné) pour avoir loué un squat pour 150 euros la nuit à deux terroristes durant les attentats du 13 novembre 2015, aurait dû s'exprimer pour la première fois chez Cyril Hanouna. Lundi soir. En direct. Mais l'annonce publiée par Touche pas à mon poste (TPMP) sur Twitter a suscité un tel émoi que, quelques minutes plus tard, sa venue a été purement et simplement annulée.

L’article