DE | FR
Présidentielle 2022

Macron interviewé par Darius Rochebin: résumé en punchlines

Crise sanitaire, Gilets jaunes, élection présidentielle: ce mercredi soir, Emmanuel Macron a accordé une interview exclusive à Darius Rochebin et Audrey Crespo-Mara. Récapitulatif en punchlines.
15.12.2021, 23:0416.12.2021, 12:00

«Un exercice inédit pour un président de la République», assurait la chaîne LCI avant la diffusion du grand entretien d'Emmanuel Macron, titré «Où va la France?». Le président français était censé «revenir sans détour» sur les événements qui ont marqué son quinquennat face à Darius Rochebin et Audrey Crespo-Mara. C'était le cas? Voici les meilleures citations.

La pandémie a-t-elle changé le président?

«Elle m'a fait toucher plus directement les inégalités insupportables qui peuvent exister»

Sur les phrases polémiques prononcées au début de son mandat:

«Dans certains de mes propos, j'ai blessé des gens. J'ai appris qu'on peut bousculer les choses sans blesser les autres»

Sur l'affaire Benalla:

«On a parlé d'affaire d'Etat. Ce fut plutôt une affaire d'été»

Sur les Gilets jaunes:

«Parfois, la foule devient folle. Il y a eu de la violence. Cette période a été très dure»

Sur la réforme des retraites:

«Nous avons besoin de conduire cette réforme. Il est clair qu'il faudra travailler plus longtemps»

Macron est-il le président des riches?

«Je n'ai pas d'obsession à l'égard de l'argent. Je veux simplement qu'on retrouve la culture de célébrer la réussite»

Sur Zemmour et l'islam:

«Quel est mon message pour ceux qui croient en l'Islam? "Soyez pleinement citoyens de la République". Des millions le font»

Sur la théorie du grand remplacement:

«Ce grand remplacement n'est pas là. Il n'y a jamais eu d'immigration zéro. Mais il y a des choses à régler. Ces dernières décennies, on n'a pas bien intégré»

Sur la crise des sous-marins:

«Les Australiens se sont mal comportés. Je parle du gouvernement, pas des citoyens. Je me souviens des Australiens qui se sont battus dans ma Somme natale pendant la guerre»

Qu'a-t-il appris au cours de son quinquennat?

«J'ai appris aux côtés des Français. Sûrement à mieux les aimer. Avec plus d'indulgence, de bienveillance»

Sera-t-il candidat?

«Si je me projette au-delà du mois d’avril? D’évidence, d’évidence!»

«Zemmour casse-toi, Genève est antifa»

Plus d'articles sur la présidentielle française 2022

Pourquoi Valérie Pécresse la «bourgeoise» peut gagner la présidentielle

Link zum Artikel

Selon Marine, Zemmour ne serait pas fait pour le job

Link zum Artikel

Arnaud Montebourg prêt à se sacrifier pour «rassembler la gauche»

Link zum Artikel

Panique dans la gauche française, à poil avant la bataille

Link zum Artikel
Avec Omicron, une fin de la pandémie en Europe est «plausible»
Le variant Omicron a amorcé une nouvelle phase de la pandémie de Covid-19 dans la région et pourrait la rapprocher de son dénouement, a estimé dimanche le directeur de l'OMS Europe qui appelle, toutefois, à la prudence.

«Il est plausible que la région (Europe) se rapproche d'une fin de la pandémie». Voici ce qu'a déclaré, dimanche, à l'AFP, Hans Kluge, le directeur de l'OMS Europe. Pour lui, le variant Omicron peut constituer la fin du Covid-19 sur le continent.

L’article