DE | FR
Présidentielle 2022

«Macron, dégage»: manifestations et affrontements après le vote

La police charge les manifestants réunis à Paris.
La police charge les manifestants réunis à Paris.Image: sda
La réélection du chef d'Etat sortant n'a pas fait que des heureux. Plusieurs centaines de manifestants ont protesté dans quelques villes de France. Des incidents ont eu lieu à Rennes ainsi qu'à Paris.
25.04.2022, 06:4625.04.2022, 07:28

Dans le centre de la capitale, 250 à 300 manifestants antifas ont manifesté aux cris notamment de «Macron dégage», se heurtant par moment à la police qui chargeait.

Partis des Halles, ils ont scandé «Marine Le Pen, c'est dégueulasse» et «Manu Macron, c'est dégueulasse», jusque sur la Place de la République, encadrés par un important dispositif policier.

Sur le trajet, des vélos, scooters et poubelles ont été renversés, et quelques projectiles jetés sur des camions des forces de l'ordre. La statue de la République a été taguée par des manifestants.

Image: sda

«A bas l'Etat, les flics et les fachos»

Même scénario à Rennes, où plusieurs centaines - 250 selon la préfecture - de manifestants se sont rassemblés dans le centre-ville, malgré un important déploiement des forces de l'ordre.

Ils ont déployé une banderole proclamant «Ce qu'on n'aura pas par les urnes, on l'aura par la rue», avant de partir en cortège aux cris de «Macron nous fait la guerre et sa police aussi» ou «A bas l'Etat, les flics et les fachos».

Des manifestants ont mis le feu à plusieurs poubelles, obligeant les pompiers à intervenir à trois reprises, selon la préfecture qui avait interdit la manifestation. Les forces de l'ordre ont procédé à quelques tirs de gaz lacrymogènes aux abords du canal qui traverse Rennes.

«Besoin de révolution»

Dans le centre de Nantes, un cortège d'environ 400 à 500 personnes s'était élancé derrière une banderole marquée «Besoin de révolution».

A Toulouse, quelque 500 personnes ont également participé à une manifestation dont le mot d'ordre était «Ni Macron ni Le Pen, révolution». «Assez, assez, de cette société, qui traque les sans-papiers et fout Zemmour à la télé», ont-elles chanté. (ats)

Jean Lassalle pète un plomb et insulte un journaliste

Plus d'articles sur le deuxième tour de la présidentielle

Le récap' du premier tour en mèmes

Link zum Artikel

5 ans après son échec, comment Le Pen prépare son débat face à Macron

Link zum Artikel

«Ni Macron, ni Le Pen!» La Sorbonne assiégée par des étudiants en colère

Link zum Artikel

Macron contre Le Pen, place au duel télévisé

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Eurovision 2022: 6 pays auteurs de tricheries «d'une ampleur inédite»
Dans un communiqué, l'instance dirigeante de l'Eurovision dénonce la tricherie «sans précédent» de l'Azerbaïdjan, la Géorgie, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie et Saint-Marin, qui se sont donné le plus de points. Explications

Six pays sont impliqués dans une tricherie «d’une ampleur inédite», selon un communiqué officiel daté de ce vendredi 20 mai et émanant de l'Eurovision elle-même – ou, pour être exact, par l'Union européenne de radiotélévision, instance dirigeante du concours. L'Azerbaïdjan, la Géorgie, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie et Saint-Mari auraient tenté de falsifier les résultats de l’édition 2022.

L’article