DE | FR

Racisme anti-Noirs: Les Etats-Unis appellent l'ONU à l'aide

Bild

Le secrétaire d'Etat Antony Blinken a proposé à deux rapporteurs de l'Organisation des nations unies (ONU) d'analyser l'état du racisme et des violences policières contre la population noire aux Etats-Unis.



Le gouvernement américain a invité des experts de l'ONU à examiner le bilan des Etats-Unis en matière de racisme envers les Noirs. Il a appelé les autres Etats-membres à participer à «cet effort de lutte contre le racisme, la discrimination et la xénophobie».

Les violences policières également examinées

Le chef de la diplomatie américaine a donc invité aux Etats-Unis deux rapporteurs spéciaux de l'ONU, spécialistes des formes contemporaines de racisme et des problématiques visant les minorités:

«Les nations responsables ne doivent pas essayer d'éviter l'évaluation de leur bilan en matière des droits fondamentaux, elles doivent au contraire les solliciter dans l'intention de s'améliorer»

Le secrétaire d'Etat Antony Blinken a salué la création, par le Conseil des droits de l'homme des Nations unies, d'un groupe d'experts chargé d'examiner les violences policières contre des «personnes d'ascendance africaine» commises dans le monde.

L'anti-Trump

Cette prise de position contraste fortement avec la posture adoptée par l'ancien président Donald Trump et ses alliés face aux manifestations géantes qui ont secoué les Etats-Unis après le meurtre de George Floyd.

Niant l'existence d'un racisme systémique aux Etats-Unis, Donald Trump a imputé les violences commises par la police à des «pommes pourries» et refusé toute critique sur l'histoire du pays.

(ats)

Affaire Floyd: le soulagement aux Etats-Unis, en images

1 / 12
Affaire Floyd: le soulagement aux Etats-Unis, en images
source: sda / craig lassig
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Dans le coeur d'une femme noire

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

Les Américains auront congé pour célébrer la fin de l'esclavage

Le Congrès américain a approuvé un nouveau jour férié fédéral: le 19 juin. Cette date célébrera l'émancipation des derniers esclaves au Texas, en 1865. Des pression en ce sens avaient émané après le meurtre de George Floyd.

Dans un rare moment d'union, républicains et démocrates américains ont approuvé, mercredi, au Congrès la création d'un nouveau jour férié fédéral, le 19 juin, pour célébrer l'émancipation des derniers esclaves au Texas en 1865. La loi doit encore être signée par le président américain Joe Biden, dont le soutien ne fait aucun doute.

«Ce jour représente la liberté», a lancé l'élue démocrate de la chambre des représentants Sheila Jackson Lee, l'une des parlementaires qui ont porté le projet …

Lire l’article
Link zum Artikel