DE | FR

«Au moins 10 000» enfants victimes d'abus dans l'église

Image: Shutterstock
Le nombre de victimes de pédocriminalité au sein de l'église française, depuis les années 50, pourrait atteindre 10'000. L'estimation est encore provisoire.
02.03.2021, 20:2903.03.2021, 06:10

Le président de la Commission indépendante qui enquête sur la pédocriminalité dans l'Eglise de France depuis les années 1950 a jugé mardi que le nombre de victimes pourrait atteindre «au moins 10 000». Une estimation encore provisoire, alors que ses travaux doivent être rendus fin septembre.

Jean-Marc Sauvé, le président de cette commission, a fait un point d'étape de ses travaux devant la presse. «La grande question qui se pose à nous: quel pourcentage de victimes a-t-il touché? Est-ce que c'est 25% (des victimes) ? 10%, 5% ou moins?», a-t-il interrogé.

«Cela fait partie des travaux qui sont en ce moment en cours au sein de la commission», a-t-il ajouté, précisant que le chiffre de 10'000 serait encore affiné. En juin, M. Sauvé, avait également estimé à 1500 le nombre d'agresseurs, mais il n'a cette fois pas avancé d'estimation.

«Il y a eu dans un certain nombre d'institutions catholiques ou de communautés religieuses un véritable système d'abus, mais en petit nombre. (...) Cette situation représente une toute petite minorité des cas dont nous avons eu connaissance»
Jean-Marc Sauvé

(ats/afp)

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Il faut être stupide!»: la débâcle du pont est un désastre pour Moscou
La semaine passée, l'Ukraine neutralisait un bataillon russe qui tentait de traverser la rivière Severski Donets. Si le bilan est lourd, cette attaque a surtout entamé la réputation de l'armée en Russie, où des personnalités ont décidé de rompre le silence.

Mercredi 11 mai, un bataillon russe s'apprêtait à traverser le fleuve Severski Donets à la hauteur du village de Bilohorivka, situé dans l'Est de l'Ukraine. Son avancée a été brutalement stoppée par l'artillerie ukrainienne, qui a détruit les ponts flottants mis en place par les Russes. Coincés des deux côtés de la rivière, ceux-ci n'ont pas pu échapper au feu ennemi.

L’article