DE | FR
Vatican homosexualité

Pour le Vatican, «Dieu ne bénit pas ni peut bénir le péché». Image: Shutterstock

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

La prise de position du Saint-Siège va décevoir des millions de catholiques homosexuels dans le monde, qui se voient refuser la possibilité de recevoir le sacrement du mariage.



La réponse est sans appel. Interrogé sur la possibilité de bénir les unions de personnes du même sexe, le Vatican a dit «non».

Bild

Image: press.vatican.va

Selon la congrégation pour la doctrine de la foi, l’institution du Vatican chargée de préserver le dogme catholique, l'homosexualité est un «péché». Du coup, les couples homosexuels ne peuvent pas recevoir les sacrements du mariage, indique «Le Figaro». Le point de vue de la congrégation est clair:

«Dieu n'arrête jamais de bénir chacun de ses fils (...). Mais il ne bénit pas ni peut bénir le péché»

La Congrégation pour la doctrine de la foi

Selon le Saint-Siège, l'homosexualité «ne peut être reconnue comme objectivement ordonnée aux plans de Dieu», précise CNN.

Pour le «Guardian», le pape François a approuvé cette réponse. L’an dernier pourtant, il avait apporté son soutien à l’union civile de deux personnes de même sexe.

Le célèbre chanteur pop Elton John a réagi sur Twitter. Il se demande comment le Vatican peut voir le mariage homosexuel comme un pêché alors «qu’il a fait des profits en investissant dans le film Rocketman», qui retrace la vie du chanteur.

Plus d'articles «Actu»

Le manque de sport accroit le risque de décès du Covid

Link zum Artikel

Piccard a 1000 idées pour le climat, dont 9 qui vous touchent au quotidien

Link zum Artikel

Joe Biden envoie une délégation américaine non officielle à Taïwan

Link zum Artikel

Sofagate: le Parlement européen exige la fin des «querelles»

Link zum Artikel

François: «L'Irak restera toujours avec moi»

Le pape a clos son historique visiter irakienne par une messe devant des milliers de fidèles. Les chrétiens irakiens ont presque disparu en 20 ans, passant de six à un pour cent de la population.

Arrivé triomphalement en papamobile sur la pelouse du stade d'Erbil, capitale du Kurdistan irakien, le pape François a promis aux fidèles d'une des plus anciennes communautés chrétiennes au monde: «L'Irak restera toujours avec moi».

Le souverain pontife a conclu sa visite historique en Irak, dimanche, avec une messe devant des milliers de fidèles dans le nord du pays ravagé par les djihadistes. Il a appelé les chrétiens encore dans le pays à «ne pas se décourager».

Après avoir prié pour les …

Lire l’article
Link zum Artikel