DE | FR

Victorieux, les indépendantistes écossais exigent un référendum

epa09183764 Scotland's First Minister and leader of the Scottish National Party (SNP), Nicola Sturgeon celebrates being declared the winner of the Glasgow Southside seat at Glasgow counting centre in the Emirates Arena in Glasgow, Britain 07 May 2021. People in Scotland headed to the polls on 06 May to elect 129 members of the Scottish Parliament. The vote count began on 07 May and the final results are expected to be announced on 08 May.  EPA/ROBERT PERRY

La première ministre écossaise Nicola Sturgeon. Image: sda

Le parti national écossais de la première ministre indépendantiste Nicola Sturgeon va diriger la nation britannique pour la quatrième fois de suite. Forte de ce succès électoral, elle a réclamé un nouveau référendum.



Le scrutin pour le Parlement d'Holyrood, à Edimbourg, constituait un enjeu majeur du «super jeudi» d'élections locales britanniques, avec des implications majeures pour l'unité du Royaume-Uni, mise à mal par le Brexit.

Manquant d'un siège la majorité absolue, le parti national écossais (SNP) de la populaire Nicola Sturgeon remporte un quatrième mandat à la tête de la nation britannique. Il a obtenu 64 sièges sur les 129 du Parlement écossais, selon les résultats définitifs:

Les conservateurs écossais arrivent en deuxième position avec 31 députés.

«C'est la volonté de ce pays»

«Le peuple d'Ecosse a voté pour donner aux partis pro-indépendance une majorité au Parlement écossais», s'est félicitée Nicola Sturgeon devant ses partisans. «Il n'y a tout simplement aucune justification démocratique pour Boris Johnson, ou pour quiconque, à chercher à bloquer le droit du peuple écossais de choisir son propre avenir», a-t-elle assuré. «C'est la volonté de ce pays».

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, qui a le dernier mot pour autoriser ou non ce référendum, s'y oppose fermement. Il estime qu'une telle consultation ne peut se produire «qu'une fois par génération». (ats)

Aux Pays-Bas, on vote dans plein d'endroits insolites

1 / 16
Aux Pays-Bas, on vote dans plein d'endroits insolites
source: keystone / jeroen jumelet
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Thérapies de conversion: Boris Johnson va interdire «ces pratiques odieuses»

Le gouvernement du premier ministre a déclaré, mardi, que des mesures seraient présentées pour empêcher ces «pratiques odieuses qui peuvent causer des dommages mentaux et physiques».

Le Royaume-Uni veut interdire les thérapies de conversion et apporter un soutien accru aux membres de la communauté LGBT qui ont subi ce traitement. Après Genève, c'est donc Boris Johnson qui empoigne cette pratique qui fait polémique et qui prétend pouvoir changer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne.

Le parti de Johnson a subi une pression croissante sur la question après que l'ancienne dirigeante Theresa May a juré en 2018 d'éradiquer ces thérapies. Boris Johnson a …

Lire l’article
Link zum Artikel