DE | FR

Victoire «historique» des conservateurs de Boris Johnson

Britain's Prime Minister Boris Johnson adjusts his face mask during a visit to Severn Trent Academy in Coventry, Britain, Friday May 7, 2021. (Phil Noble/Pool via AP)

Image: AP Pool Reuters

Au Royaume-Uni, les conservateurs ont consolidé leur percée dans le nord de l'Angleterre dans un bastion travailliste.



Les conservateurs de Boris Johnson ont ravi un bastion travailliste dans le nord-est de l'Angleterre, à l'issue d'élections locales à la valeur de test pour le pouvoir et l'unité du Royaume-Uni. Ils ont salué vendredi une victoire «historique».

Première depuis 50 ans

Le Parti conservateur a réussi à faire élire une députée à Hartlepool, pour la première fois en plus de cinquante ans dans ce bastion travailliste et pro-Brexit, infligeant un véritable camouflet au Labour et à son chef, Keir Starmer.

Cette victoire renforce les tories qui avaient déjà pris, lors des législatives de 2019, le «mur rouge» travailliste, ces régions du nord de l'Angleterre affectées par la désindustrialisation et favorables au Brexit.

Ballon géant

Le candidat conservateur Jill Mortimer a recueilli plus de 15'000 voix, doublant presque le score de son adversaire travailliste et europhile.

British Prime Minister Boris Johnson speaks to the media next to a large inflatable of him and flanked by Jill Mortimer, the winning Conservative Party candidate of the Hartlepool by-election, at Hartlepool Marina, in Hartlepool, north east England, Friday, May 7, 2021. Britain's governing Conservative Party made further inroads in the north of England on Friday, winning a by-election in the post-industrial town of Hartlepool for a parliamentary seat that the main opposition Labour Party had held since its creation in 1974. (AP Photo/Scott Heppell)

Avant même les résultats officiels, un ballon géant représentant Boris Johnson, bras et pouces levés en signe de victoire, avait été érigé devant le bureau de dépouillement. Image: AP

Le premier ministre britannique a passé sans encombre son premier test électoral depuis le raz-de-marée conservateur engrangé aux législatives et l'entrée en vigueur du Brexit.

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

World of watson: Les phrases insupportables du bureau

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Victorieux, les indépendantistes écossais exigent un référendum

Le parti national écossais de la première ministre indépendantiste Nicola Sturgeon va diriger la nation britannique pour la quatrième fois de suite. Forte de ce succès électoral, elle a réclamé un nouveau référendum.

Le scrutin pour le Parlement d'Holyrood, à Edimbourg, constituait un enjeu majeur du «super jeudi» d'élections locales britanniques, avec des implications majeures pour l'unité du Royaume-Uni, mise à mal par le Brexit.

Manquant d'un siège la majorité absolue, le parti national écossais (SNP) de la populaire Nicola Sturgeon remporte un quatrième mandat à la tête de la nation britannique. Il a obtenu 64 sièges sur les 129 du Parlement écossais, selon les résultats définitifs:

Les conservateurs …

Lire l’article
Link zum Artikel