DE | FR
In this photo made available Sunday March 7, 2021, Britain's Queen Elizabeth II poses for a photo while signing her annual Commonwealth Day Message inside St George's Hall at Windsor Castle, England, Friday March 5, 2021. (Steve Parsons/Pool via AP)

Image: sda

Elizabeth vole la vedette (pour quelques heures) à Meghan et Harry

Alors que les fans de la «Royal family» attendent avec impatience l'interview du Prince Harry et de sa femme Meghan, la reine s'est adressée en direct aux 54 nations du Commonwealth. Au programme? Unité familiale et Covid.

Jason Huther
Jason Huther



C'était une royale mise en bouche. La reine Elizabeth s'est adressée, hier, au monde entier (en tout cas aux 54 nations de «son» Commonwealth). Dans quelques heures, la rencontre de Meghan Markle et du prince Harry avec la célébrissime présentatrice américaine Oprah Winfrey sera diffusée. Une discussion qui devrait revenir sur les tensions entre le couple et la «Royal Family».

Par contre, dans le discours de la reine, nulle trace des tensions évoquées. En revanche, ce fut l'occasion de monter comme les membres les moins «flamboyants» de la famille sont bien unis et très actifs. Comme le soulignaient quelques commentateurs sur Twitter:

«La reine Elizabeth est pétrifiée à l'idée que la vérité se révèle. Allez-y Harry et Meghan, renversez tout le thé».

La monarque de 94 ans a donc profité de son discours pour rendre hommage à la façon dont les communautés de la famille des nations se sont rassemblées en réponse à la pandémie. L'émission a aussi mis en lumière les actions philanthropiques de la famille. On a donc pu voir:

«Nous sommes trois dans notre mariage»

Diana, en 1995

Si la famille royale montre son unité, l'entretien de cette nuit (aux Etats-Unis), pourrait résonner avec celui de la mère de Harry. Il y a 25 ans, Diana avait elle aussi accordé une interview-choc. Un an avant son divorce, elle s'était laissé aller à de nombreuses confidences, faisant notamment référence à la relation extra-conjugale de prince de Galles avec sa maîtresse Camilla Parker-Bowles.

Plus d'articles «Actu»

Un parc éolien va pouvoir pousser en terres vaudoises, une première

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile dès cet été

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Les 6 questions posées par le duel Rochebin/Le Temps

Link zum Artikel

William monte au créneau: la famille royale n'est «pas raciste»

Le grand frère du Prince Harry ne s'est pas défilé, contrairement à son père, lorsqu'on l'a interrogé sur l'interview choc de son cadet chez Oprah Winfrey.

Le prince William a défendu jeudi la famille royale britannique contre les accusations de racisme portées par son frère Harry et sa femme Meghan à la télévision américaine. «Nous ne sommes pas du tout une famille raciste», a-t-il déclaré.

«Nous ne sommes pas du tout une famille raciste» a dit le duc de Cambridge, deuxième dans l'ordre de succession au trône, lors de la visite d'une école de l'Est de Londres. Il a précisé qu'il n'avait pas parlé à son frère depuis la diffusion de …

Lire l’article
Link zum Artikel