DE | FR

Boris Johnson aurait laissé mourir «des dizaines de milliers de personnes»

Bild

Image: Keystone/Shutterstock

L'ex-conseiller de Boris Johnson a étrillé mercredi sa gestion de la pandémie et les accusations sont lourdes: «Des dizaines de milliers de personnes sont mortes inutilement».



Dominic Cummings a dépeint un tableau affligeant du pouvoir politique britannique. Lors d'une audition devant une commission parlementaire, le controversé stratège politique a affirmé que la haute administration n'était pas préparée pour faire face à la pandémie. Voici ce qu'il reproche au premier ministre Boris Johnson:

Cummings a également déclaré que «des dizaines de milliers de personnes sont mortes inutilement», tout en admettant qu'il aurait dû «tirer le signal d'alarme» plus tôt.

Ça faisait un moment que Cummings menaçait Johnson:

Effet limité

Interpellé au Parlement sur ces accusations, le premier ministre a déclaré prendre «la pleine responsabilité» de la gestion de la pandémie, décrivant cette crise comme «l'une des plus difficiles» traversées par le pays depuis longtemps et affirmant qu'il avait toujours suivi les conseils des scientifiques.

Abondamment critiqué pour ses atermoiements depuis le début de la pandémie, Boris Johnson surfe actuellement sur le succès de la campagne de vaccination. Pour cette raison, la portée des attaques de Dominic Cummings pourraient rester limitées dans l'opinion publique. (asi/ats)

3000 jeunes font la fête à Liverpool

1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
source: ap pa / richard mccarthy
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur la gestion du Covid-19:

Chaque habitant pourrait bientôt se faire dépister du Covid en Suisse

Link zum Artikel

Se faire vacciner? Les Suisses Romands préfèrent laisser ça aux Alémaniques

Link zum Artikel

Les effets secondaires des vaccins restent limités en Suisse

Link zum Artikel

Pfizer teste son vaccin chez les jeunes enfants

Link zum Artikel

Victoire des conservateurs, le point sur les élections au Royaume-Uni

Lors des élections locales, les conservateurs de Boris Johnson ont ravi, vendredi, un bastion travailliste dans le nord-est de l'Angleterre. Une victoire «historique».

Le Parti conservateur de Boris Johnson a obtenu une victoire historique vendredi: réussir à faire élire une députée à Hartlepool, une commune dans le nord-est de l'Angleterre. Cela arrive pour la première fois, en plus de cinquante ans dans ce bastion travailliste et pro-Brexit, infligeant un véritable camouflet au parti travailliste.

Cette victoire renforce les tories (surnom des conservateurs) qui avaient déjà pris, lors des législatives de 2019, le «mur rouge» travailliste: ces régions …

Lire l’article
Link zum Artikel