DE | FR

La Russie dissout l'ONG soutenant les groupes de défense des droits humains

La justice russe a ordonné, mercredi, et pour la deuxième fois consécutive, la fermeture de l'ONG Mémorial, la principale organisation de défense des droits du pays. Une vague d'indignation s'en est suivie.
29.12.2021, 13:5730.12.2021, 07:29

La cour «a décidé d'accéder à la requête du procureur de dissoudre l'organisation de défense des droits Mémorial et toutes les entités rattachées», a déclaré le juge Mikhaïl Kazakov, selon une correspondante de l'Agence France-presse (AFP) au tribunal de la ville de Moscou.

L'entrée du siège social du Centre des droits de l'homme du Mémorial de Moscou à Moscou, le 23 novembre 2021.
L'entrée du siège social du Centre des droits de l'homme du Mémorial de Moscou à Moscou, le 23 novembre 2021.Image: keystone

Mercredi, la décision de la Cour suprême russe a mis un terme à l'organisme recensant les violations des droits humains dans la Russie contemporaine, notamment les poursuites politiques visant les opposants de Vladimir Poutine.

La veille, elle avait banni sa maison mère, le Mémorial International, et ses structures enquêtant sur les purges soviétiques.

Le Centre de défense des droits humains de Mémorial a été dissous pour avoir enfreint une loi controversée sur les «agents de l'étranger» et avoir fait l'apologie du «terrorisme» et de l'«extrémisme».

Rassemblement devant le tribunal

Malgré le froid glacial, plusieurs dizaines de personnes s'étaient rassemblées devant le tribunal pour exprimer leur soutien à cette organisation emblématique de l'Histoire contemporaine de la Russie.

Des journalistes et des sympathisants du groupe de défense des droits humains se sont rassemblés devant le tribunal de Moscou, le mercredi 29 décembre 2021.
Des journalistes et des sympathisants du groupe de défense des droits humains se sont rassemblés devant le tribunal de Moscou, le mercredi 29 décembre 2021.Image: keystone

Fondée en 1989 par des dissidents soviétiques voulant sauvegarder la mémoire des victimes des crimes staliniens, l'ONG Mémorial s'est imposée ensuite comme un pilier de la société civile, s'attirant les foudres du Kremlin pour son engagement dans la défense des libertés publiques.

«Si l'on nous dissout, cela confirmera que les poursuites à des fins politiques sont devenues une réalité systémique de nos vies»
Alexandre Tcherkassov, dirigeant du Centre de défense des droits humains.

La suppression du Mémorial International, mardi, avait suscité une vague d'indignation à travers le monde, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken dénonçant une «persécution». (ats/mndl)

17 instagrameurs qui ont abusé de Photoshop

1 / 19
17 instagrameurs qui ont abusé de Photoshop
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les pires cadeaux reçus à Noël

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Les femmes enceintes peuvent se faire vacciner avec l'ARNm
Les deux vaccins anti-Covid à ARNm Pfizer et Moderna ne présentent aucun risque pour les femmes enceintes, ni pour leur bébé, a annoncé l'Agence européenne des médicaments.

Les deux vaccins anti-Covid les plus largement utilisés, fabriqués avec la technologie à ARN messager, ne présentent aucun risque pour les mères ou les bébés, a déclaré mardi l'Agence européenne des médicaments (EMA) dans un communiqué.

L’article