International
Russie

Kim Jong-un est accueilli par Vladimir Poutine

«Merci de nous avoir invités»: Kim Jong-un a été accueilli par Poutine

Russian President Vladimir Putin, left, and North Korea's leader Kim Jong Un shake hands during their meeting at the Vostochny cosmodrome outside the city of Tsiolkovsky, about 200 kilometers (12 ...
Image: AP Pool Sputnik Kremlin
Le dirigeant nord-coréen est arrivé mercredi au cosmodrome de Vostotchny, dans l'Est de la Russie, où il a été accueilli président russe Vladimir Poutine, déjà sur place.
13.09.2023, 06:5613.09.2023, 08:54
Plus de «International»

Parti dimanche soir de Pyongyang à bord d'un train blindé, Kim Jong Un a serré la main de Vladimir Poutine, peu après leur arrivée mercredi en début d'après-midi au cosmodrome. Selon l'agence officielle russe Ria Novosti, le leader nord-coréen a commencé par les politesses d'usage en serrant la main de son homologue russe: «Merci de nous avoir invités malgré votre emploi du temps chargé» a-t-il glissé à Vladimir Poutine, grand sourire aux lèvres.

Le président russe a répliqué que la réunion avait lieu à des dates «importantes» pour la RPDC.

«Nous discuterons de tous les sujets sans nous presser. Nous avons le temps»
Vladimir Poutine.
D’après une vidéo du Kremlin, le président russe et le dirigeant nord-coréen se sont serré la main.
D’après une vidéo du Kremlin, le président russe et le dirigeant nord-coréen se sont serré la main.ria novosti

Le choix du cosmodrome pour tenir cette réunion est symbolique. Mercredi, Poutine a évoqué la possibilité que la Russie aide la Corée du Nord à construire des satellites, après que Pyongyang a récemment échoué à deux reprises à mettre en orbite un satellite militaire espion.«C'est pourquoi nous sommes venus ici. Le dirigeant de la Corée du Nord montre un grand intérêt pour la technologie des fusées. Ils essaient de développer leur programme spatial», a dit indiqué le président russe, selon des agences de presse russes.

Kim et Poutine devraient s'entretenir au sujet des «relations commerciales» et des «affaires internationales» sur la base de lancement d'engins spatiaux, ont rapporté des agences de presse russes. La rencontre des deux dirigeants pourrait déboucher, selon Washington, sur un accord de vente d'armes pour soutenir l'offensive russe en Ukraine. La Russie cherche selon des experts à s'approvisionner en armement auprès de Pyongyang, tandis que la Corée du Nord cherche à moderniser ses équipements vétustes.

Pendant ce temps, en Corée du Nord... «une première»

Au moment où le leader nord-coréen posait le pied en Russie, son pays lançait mercredi au moins un missile balistique, selon l'armée sud-coréenne. «La Corée du Nord a tiré un missile balistique non identifié en direction de la mer de l'Est», a déclaré l'état-major interarmées de Séoul.

Un lancement confirmé par Tokyo, où les garde-côtes ont également indiqué qu'il s'agissait de deux missiles balistiques. La chaîne de télévision japonaise NHK a déclaré que les deux missiles balistiques présumés semblaient être tombés en dehors de la zone économique exclusive du Japon, citant des responsables gouvernementaux anonymes.

Si la Corée du Nord a multiplié les essais d’armement interdits depuis le début de l’année, dont le dernier en date, le 30 août, concernait deux missiles balistiques à courte portée, ce lancement sans Kim Jong Un dans le pays est «une première», selon l'analyste américain Ankit Panda. (mbr avec ats)

Plus d'images de Kim Jong-un portant son manteau en cuir
1 / 6
Plus d'images de Kim Jong-un portant son manteau en cuir
source: epa kcna / kcna
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce sprinteur envisage une tenue inédite pour les JO de Paris
Sasha Zhoya, le spécialiste français du 110 mètres haies, va peut-être porter une jupe au lieu d'un pantalon ce vendredi 26 juillet lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024. Une première pour un homme.

«Si les femmes ont le droit de mettre le pantalon, les hommes, ça pourrait être bien aussi s'ils peuvent avoir le choix de mettre des jupes», lâche Sasha Zhoya, 22 ans, au moment où il découvre les tenues officielles de la délégation française pour les Jeux olympiques de Paris 2024. Une séquence filmée par les caméras de la série «Au coeur des Jeux», diffusée sur France TV.

L’article