International
Russie

Igor Guirkine se moque de l'armée russe et du groupe Wagner

L'ultra-nationaliste russe Igor Guirkine est devenu un acerbe critique de la gestion de l'invasion en Ukraine.
L'ultra-nationaliste russe Igor Guirkine est devenu un acerbe critique de la gestion de l'invasion en Ukraine.Image: Shutterstock

Ce célèbre militaire russe se moque de Poutine et du groupe Wagner

Le sulfureux ultra-nationaliste russe Igor Guirkin a profité de la nouvelle concernant l'envoi de nouveaux missiles américains en Ukraine pour critiquer (une fois de plus) l'armée du Kremlin.
15.12.2022, 09:5415.12.2022, 12:11
Plus de «International»

L'info a été révélée par les médias américains ce mercredi: après de longues hésitations, les Etats-Unis vont finalement fournir à l'armée ukrainienne une batterie de missiles Patriot. Il s'agit d'une arme particulièrement sophistiquée et efficace, qui pourrait marquer un engagement accru du Pentagone dans le conflit.

L'envoi de ces systèmes à Kiev, pas encore officiellement confirmé, serait une aubaine pour le pays, qui dispose actuellement d'une faible capacité de défense contre les missiles balistiques, commente The Drive.

La nouvelle a bien évidemment été accueillie avec joie en Ukraine. «Eh bien... que puis-je dire. Dieu bénisse l'Amérique», a par exemple tweeté le reporter Illia Ponomarenko. Elle n'a pas non plus échappé au sulfureux Igor Guirkine.

L'ancien chef militaire des séparatistes du Donbass et ultra-nationaliste russe n'a, en effet, pas loupé l'occasion de critiquer son propre camp.

Armée «tournée en dérision»

Au fil des derniers mois, celui qui a joué un rôle dans l'annexion de la Crimée est de plus en plus critique au sujet de la gestion de l'«opération militaire spéciale» de Poutine. Concernant l'envoi des missiles Patriot, Guirkine a écrit sur Telegram:

«A mon avis, il n'y a pas lieu de s'alarmer. Les Patriot ne pourront rien faire contre les structures de la "Ligne Sourovikine". Pas même une pyramide ne sera pas détruite.»

Igor Guirkine fait ici allusion à la stratégie de Vladimir Poutine dans l'est de l'Ukraine, où les mercenaires de Wagner sont en train de bâtir des fortifications. Ces lignes de défense sont composées par des «dents de dragons», à savoir des blocs de béton pyramidaux – d'où le mot «pyramide» employé par l'ultra-nationaliste russe. «Sourovikine» fait référence à Sergueï Sourovikine, le commandant chargé des opérations russes en Ukraine.

Autrement dit, Igor Guirkine se moque de l'armée russe. Celui qui vient de passer deux mois sur le front ne partage pas la stratégie du Kremlin. Comme le rapporte ce mercredi le Ministère britannique de la défense:

«Depuis son déploiement, M. Guirkine a tourné en dérision l'importance accordée par l'armée russe à la construction de vastes ouvrages défensifs, remettant en question leur utilité dans la guerre moderne.»

Pour les autorités britanniques, «ses commentaires mettent en lumière le débat tendu sur la conduite de la guerre qui se poursuit au sein de la communauté de sécurité russe».

Guikrine a également déclaré que ses expériences récentes avaient révélé une «crise de la planification stratégique» dans l'opération russe en Ukraine. (asi)

Des missiles russes ont été tirés sur Kiev
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un lycéen soupçonné d'avoir utilisé l'IA à son épreuve de philo
Un étudiant alsacien qui bénéficiait d'un aménagement lui permettant de passer l'épreuve de philosophie du Bac sur ordinateur est soupçonné d'avoir eu recours à l'intelligence artificielle.

«Le correcteur a relevé un certain nombre de doutes sur la composition du candidat et un possible recours à l'intelligence artificielle est évoqué», a déclaré à l'AFP Julien Klipfel, secrétaire général adjoint de l'académie de Strasbourg, confirmant une information du quotidien L'Alsace.

L’article