DE | FR

Russes et Américains se parlent à Genève pour désamorcer la crise en Ukraine

100 000 soldats russes se trouvent à la frontière ukrainienne.
100 000 soldats russes se trouvent à la frontière ukrainienne.Image: sda
Alors que les craintes d'une invasion russe de l'Ukraine s'intensifient, les chefs de la diplomatie américaine et russe se sont donné une poignée d'heures vendredi à Genève pour une ultime tentative de désamorcer la crise. Ignazio Cassis sera également présent.
21.01.2022, 08:2021.01.2022, 11:35

La rencontre entre Sergueï Lavrov et Antony Blinken dans un palace du bord du Léman est le dernier pas de deux d'un intense ballet diplomatique qui avait commencé il y a 11 jours, déjà à Genève, entre leurs adjoints.

Ils avaient convenu de continuer à se parler malgré les fortes divergences de vues et la centaine de milliers de soldats russes massés aux frontières de l'Ukraine. Si la séquence diplomatique du 10 janvier avait duré près de huit heures, le face-à-face Blinken-Lavrov ne devrait pas excéder deux heures.

Antony Blinken et Sergueï Lavrov.
Antony Blinken et Sergueï Lavrov.Image: sda

Les deux hommes, négociateurs chevronnés, se connaissent depuis de nombreuses années. Antony Blinken a la réputation d'un calme inébranlable, Sergueï Lavrov est plus sanguin et a le verbe mordant. Mais que peuvent-ils se dire?

Cassis va participer

Le président de la Confédération Ignazio Cassis rencontrera Antony Blinken et Sergueï Lavrov vendredi à Genève. C'est ce qu'il écrit jeudi sur Twitter.

Le Tessinois s’entretiendra en mode bilatéral avec chaque dirigeant, après le tête-à-tête russo-américain, rapporte le Temps.

Pour Washington l'heure tourne, et la semaine dernière les Etats-Unis ont accusé la Russie d'avoir «prépositionné» des agents en Ukraine pour mener une opération qui puisse servir de «prétexte pour une invasion». Lavrov et Blinken s'adresseront séparément à la presse à l'issue de la rencontre. (ats)

Vladimir Poutine dans tous ses états

1 / 10
Vladimir Poutine dans tous ses états
source: ap ria novosti russian governmen / dmitry astakhov
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur les tensions entre Russie et Ukraine

L'armée ukrainienne a-t-elle une chance de résister à une attaque russe?

Link zum Artikel

La crise ukrainienne fait planer le spectre d'une guerre en Europe

Link zum Artikel

Ukraine: le G7 prêt à imposer des sanctions aux «conséquences massives»

Link zum Artikel

Des risques élevés de guerre en Europe, selon ce haut diplomate suisse

Link zum Artikel

En cas de guerre en Ukraine, voici les pénuries qui nous guettent en Suisse

Link zum Artikel

La Russie préparerait une opération pour justifier l'invasion de l'Ukraine

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Il n'y avait peut-être plus de survivant»: pourquoi la police a tardé à Uvalde
Un haut responsable texan a reconnu vendredi que la police avait pris une «mauvaise décision» en n'entrant pas rapidement dans l'école d'Uvalde, mardi lors de la fusillade meurtrière qui a fait 21 victimes.

Les forces de l'ordre avaient attendu une heure dehors.

L’article