faible pluie
DE | FR
1
International
Russie

Apple et Google utilisés dans la victoire de Poutine aux législatives

Sans surprise, le parti de Poutine remporte les législatives

Vladimir Poutine législatives élections Russie Navalny
Vladimir Poutine sur le point d'utiliser la votation électronique pour les législatives de son pays.Image: Keystone
Ces élections législatives en Russie ont été marquées par la répression, des soupçons de fraude et l'exclusion de presque toute opposition anti-Kremlin.
20.09.2021, 06:2121.09.2021, 17:26

Le parti Russie Unie de Vladimir Poutine s'orientait dimanche soir vers une majorité claire au Parlement. Les deux géants de la tech américaine auraient cédé à de fortes pressions de la part du pouvoir russe, dont des menaces de représailles contre leurs salariés.

A la fermeture des bureaux de votes, la formation au pouvoir récoltait 46.11% des voix, selon des résultats portant sur la moitié des bureaux de vote. Ces élections avaient été précédées par des mois de répression qui ont conduit à la mise à l'écart de la quasi-totalité des opposants anti-Poutine.

«Je vous félicite tous pour cette victoire propre et honnête»
a lancé face à des partisans l'un des dirigeants du parti, Andreï Tourtchak
Elections russes: Les soupçons de fraude doivent être «tirés au clair»
Les soupçons d'«irrégularités massives» lors des élections législatives russes doivent être «pris au sérieux» et «tirés au clair», a déclaré lundi un porte-parole du gouvernement allemand.«Il y a des accusations d'observateurs électoraux, de membres russes de l'opposition qui parlent d'irrégularités massives et celles-ci doivent être prises au sérieux», a estimé lors d'un point-presse régulier le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, regrettant qu'il n'y ait pas eu «d'observation électorale» internationale de ce scrutin, remporté par le parti au pouvoir Russie uni

Pression sur Apple et Google

Les autorités ont également mis la pression sur Apple et Google qui ont fini par supprimer vendredi de leurs boutiques l'application du mouvement de Navalny donnant des consignes de vote:

«L'Etat russe tout entier et même les grandes entreprises de la tech sont contre nous, mais cela ne signifie pas que nous pouvons baisser les bras»
La chaîne Telegram de l'équipe de Navalny

Leonid Volkov, responsable exilé de l'opposition, a accusé Apple et Google de «censure» et de «céder au chantage» du Kremlin en supprimant le logiciel de leurs boutiques.

«Un vote intelligent» pour l'équipe de Navalny

Les partisans de Navalny, emprisonné depuis son retour en janvier en Russie après un empoisonnement qu'il attribue au Kremlin, étaient bannis du scrutin après que leur organisation a été classée «extrémiste» par la justice.

Ils accusaient également les autorités de falsification massives lors du décompte nocturne des voix, dénonçant la «faillite morale» du pouvoir.

Ce mouvement s'est félicité du résultat de son appel au «vote intelligent», au regard des gains communistes, mais que du coup les autorités s'efforçaient de trafiquer, selon les partisans de Navalny. «Il est clair que Russie Unie a essuyé une défaite cinglante», a dénoncé, sur la chaine YouTube Navalny-Live, Léonid Volkov, un proche exilé de l'opposant.

Poutine reste très populaire

Cependant, le parti de Poutine est miné par les affaires de corruption, souvent révélées d'ailleurs par le mouvement de Navalny. En outre, les Russes ont vu leur niveau de vie s'effriter ces dernières années, une réalité qui s'est accélérée avec la pandémie de coronavirus.

Cette image très écornée ne menace cependant pas Vladimir Poutine qui reste populaire. «Nous croyons tout simplement en lui», résume Anna Kartachova, une moscovite de 50 ans (ats/jch)

Copin comme cochon: Les champignons

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Poutine aurait «déféqué» de façon «incontrôlable» après une chute
C'est une information publiée par la chaîne Telegram «General SVR», qui serait dirigée par un ancien membre du renseignement russe. En milieu de semaine, le président Poutine aurait chuté dans les escaliers de sa résidence. Et c'est une violente douleur au coccyx qui aurait provoqué une «défécation involontaire». (Vous ne lirez rien de plus étrange aujourd'hui.)

Dans la nuit de mercredi à jeudi, Vladimir Poutine aurait été victime d'une mauvaise chute dans les escaliers de sa résidence. Le président russe aurait trébuché, puis dévalé cinq marches avant d'atterrir violemment sur le coccyx. Dans la foulée, et à cause d'une «douleur aigüe», le maître du Kremlin se serait mis à «déféquer de manière incontrôlable», empêchant les médecins de l'ausculter immédiatement.

L’article