DE | FR
Vladimir Chizhov, ambassadeur de Russie auprès de l'Union européenne.
Vladimir Chizhov, ambassadeur de Russie auprès de l'Union européenne.

Ambassadeur de Russie: «les guerres en Europe commencent rarement un mercredi»

Vladimir Chizhov a assuré qu'il n'y aurait pas d'attaque russe aujourd'hui. L'ambassadeur de Russie auprès de l'UE a fortement critiqué les Américains.
16.02.2022, 08:2416.02.2022, 11:26

L'ambassadeur de Russie auprès de l'UE, Vladimir Chizhov, a rejeté avec véhémence les avertissements américains selon lesquels les troupes russes pourraient envahir l'Ukraine voisine mercredi:

«En ce qui concerne la Russie, je peux vous assurer qu'il n'y aura pas d'attaque ce mercredi. Il n'y aura pas non plus d'escalade dans la semaine à venir ni dans la semaine d'après ni dans le mois à venir.»

Il a, en outre, encore déclaré au journal Welt ce mercredi:

«Les guerres en Europe commencent rarement un mercredi»

Pourquoi cette réaction? Parce que les Etats-Unis craignent que plusieurs manœuvres russes et un déploiement de dizaines de milliers de soldats le long de la frontière ukrainienne ne soient une préparation de guerre. Accusation que la Russie rejette.

Chizhov a donc condamné ces déclarations alarmantes concernant une éventuelle attaque contre l'Ukraine: «Lorsque vous faites des allégations – en particulier des allégations très graves contre la Russie – vous avez également la responsabilité de présenter des preuves. Sinon c'est de la diffamation. Alors, où sont les preuves?», a-t-il demandé.

L'ambassadeur auprès de l'UE a de nouveau exhorté l'Occident à prendre au sérieux les préoccupations russes en matière de sécurité:

«Lorsque nos partenaires écouteront enfin nos préoccupations légitimes, un processus de détente ne se fera pas attendre. Ce serait dans l'intérêt de tous les Européens de Lisbonne à Vladivostok, mais aussi de toutes les autres nations du monde.»

Dans un catalogue de demandes adressées à l'Otan et aux Etats-Unis, le président Vladimir Poutine exige que l'Occident émette des garanties juridiquement contraignantes pour la sécurité de la Russie. Plus précisément, cela comprend le renoncement à l'admission de l'Ukraine à l'Otan et le renoncement au stationnement de systèmes d'armes, y compris un système de défense antimissile américain, devant les frontières de la Russie. (jah)

Dans l'actu: la fin du certificat covid, vous en pensez quoi?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Russie n'envoie plus de gaz en Finlande, quid de la Suisse?
Moscou met à mal la Finlande. La raison? Le pays nordique a refusé de payer le fournisseur russe Gazprom en roubles. Et pire encore, il a osé demander son adhésion à l'Otan. La Suisse risque-t-elle la même sentence?

Gazprom a «complètement arrêté ses livraisons de gaz» à la Finlande, dévoile le géant russe dans un communiqué. L'échéance du 20 mai est arrivée et le pays nordique n'avait toujours pas payé en roubles (monnaie russe), si bien que la sanction est tombée.

L’article