DE | FR

Depuis l'Islande, Blinken et Lavrov jouent la carte de la coopération

Antony Blinken et Sergueï Lavrov à leur arrivée au sommet.
Antony Blinken et Sergueï Lavrov à leur arrivée au sommet.Image: sda
Les chefs de la diplomatie américaine et russe se sont rencontrés en Islande mercredi. Ils se sont entendus sur un point: la coopération sur certains sujets permettrait d’apaiser des relations tendues à l’extrême.
20.05.2021, 04:5320.05.2021, 06:23

L’entrevue de près de deux heures, qui s’est tenue en marge du Conseil de l’Arctique, avait notamment pour objectif d’ouvrir la voie à un probable prochain sommet entre le président américain et son homologue russe Vladimir Poutine.

L’expérimenté ministre russe Sergueï Lavrov a salué des discussions «constructives». La Russie et les États-Unis «comprennent la nécessité de mettre fin au climat malsain qui s’est formé dans les relations entre Moscou et Washington ces dernières années», a-t-il affirmé.

«De profondes inquiétudes américaines»
Anthony Blinken

Lors de l’entretien, Anthony Blinken a exprimé plusieurs «profondes inquiétudes américaines», notamment sur le déploiement de troupes russes en Ukraine et près de la frontière. La santé de l’opposant Alexeï Navalny a également été évoqué.

Bientôt un sommet Biden-Poutine?

Un sommet Biden-Poutine pourrait avoir lieu prochainement dans un pays tiers, selon Moscou et Washington, même si la date ni l’endroit n’ont pour l’heure pas été fixés officiellement. Peut-être en juin dans la foulée, côté occidental, des réunions des dirigeants du G7 et de l’Otan qui feront la part belle à l’affichage d’un front commun anti-Moscou.

Nord Stream 2

Après avoir laissé planer depuis des semaines la menace de mesures punitives contre le gazoduc controversé Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne, l’administration Biden a finalement décidé de ne pas sanctionner la principale société impliquée dans le projet. A savoir Nord Stream AG, et son directeur général. Des sanctions vont viser des entités mineures, mais le président américain veut éviter de se fâcher avec l’allié allemand.

Les déclarations qui ont précédé le face-à-face ne laissent pas toutes présager la «désescalade» que Washington et Moscou disent appeler de leurs vœux au moment où leurs relations sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide. (ga)

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La ligne de front bouge et ce n'est pas une bonne nouvelle pour Zelensky
Les combats entre troupes russes et ukrainiennes font actuellement rage dans le Donbass, à l'est de l'Ukraine. Voici à quoi on peut s'attendre ces prochains jours sur la ligne de front.

Ce qui distingue la guerre en Ukraine d'autres conflits, actuels ou passés, c'est qu'elle peut être suivie presque en temps réel, et ce depuis le monde entier. Toutefois, malgré le flot d'informations qui tombent à un rythme régulier, certains évènements restent flous. Parmi eux, citons les mouvements de troupes et des gains ou reconquêtes de territoires par les armées russe et ukrainienne.

L’article