larges éclaircies
DE | FR
International
Santé

Le Royaume-Uni abaisse son niveau d'alerte sanitaire

Le Royaume-Uni abaisse son niveau d'alerte sanitaire

epa09023171 A policeman stands outside the King Edward VII hospital in London, Britain, 19 February 2021. Britain's Prince Philip has spent a third night at hospital where he was admitted as a pr ...
La menace sur les hôpitaux a reculé.Image: EPA
Alors que le reste de l'Europe vit sous la menace du variant britannique, le royaume a baissé son niveau d'alerte. Le risque d'une surcharge des hôpitaux n'est plus d'actualité.
28.02.2021, 16:3228.02.2021, 17:38
Plus de «International»

Les autorités sanitaires britanniques ont décidé jeudi d'abaisser le niveau d'alerte relatif à la pandémie de Covid-19. Le risque de submersion des hôpitaux a en effet «reculé» au Royaume-Uni, soumis à un sévère confinement depuis début janvier.

De cinq, son maximum, le niveau d'alerte passe à quatre, ont déclaré dans un communiqué commun les chefs médicaux des quatre nations constitutives du pays (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord).

«La menace d'une submersion du service national de santé ou des autres services sanitaires dans les 21 jours a reculé», ont-ils expliqué. «Il ne faut pas se faire d'illusions: les taux de transmission, la pression sur les hôpitaux et les décès restent à un niveau élevé», ont-ils averti. «Avec le temps, les vaccins vont avoir des répercussions majeures.»

Les chiffres au Royaume-Uni:
Après avoir dépassé les 38 000 fin janvier (contre un pic à un peu plus de 20 000 au cours de la première vague en avril), le nombre des patients hospitalisés avec le Covid-19 s'élève désormais à 16 000.

Face à une brusque envolée des contaminations attribuée à un variant plus contagieux, les autorités britanniques ont décrété début janvier un confinement général, avec fermeture des écoles. Certaines régions comme Londres sont confinées depuis la mi-décembre.

«Il y a encore un long chemin à parcourir mais nous avançons à grands pas»
Le ministre de la Santé Matt Hancock

Ces mesures ont fait fortement reculé le nombre des nouveaux cas. Parallèlement, une campagne de vaccination est menée tambour battant à l'aide de l'armée et de dizaines de milliers de volontaires: plus de 20 millions de personnes ont déjà reçu une première dose de vaccin contre le coronavirus. Rappelons tout de même que le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé en Europe par la pandémie avec plus de 121'000 morts. (ats/afp)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Donald Trump appelle à protéger les fécondations in vitro
L'élection présidentielle américaine, comme si vous y étiez. (Ou presque.) Suivez en direct les dernières infos, les abandons, les coups bas, les coups de sonde et le marathon judiciaire de Donald Trump. Pour connaître l'identité du prochain président le plus puissant de la planète, RDV le 5 novembre. Cheers!

🍔 L'élection présidentielle américaine a officiellement démarré le 15 janvier 2024, avec le très attendu caucus républicain de l'Etat de l'Iowa. Une étape majeure qui se révèle plus compliquée que prévu, à cause d'une météo terrifiante.
Fred vous raconte tout ça ici.

L’article