International
Santé

Les cas de rougeole ont bondi de près de 80% en 2023

Les cas de rougeole augmentent presque partout dans le monde.
Les cas de rougeole augmentent presque partout dans le monde.Keystone

Les cas de rougeole ont bondi de près de 80% en 2023

Plus de 300 000 cas de rougeole ont été comptabilisés par l'OMS en 2023, 79% de plus par rapport à l'année d'avant. Alors que l'organisation tire la sonnette d'alarme, Berne affirme ne pas craindre une explosion des cas.
20.02.2024, 13:28
Plus de «International»

Le nombre de cas de rougeole relayés dans le monde a explosé l'année dernière, avec une augmentation de 79%. Ils ont atteint le chiffre de 306 291, contre 171 156 cas en 2022: un record depuis quatre ans, a affirmé mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève.

L'organisation souligne toutefois que les chiffres réels sont bien plus élevés. Selon ses estimations, il y a eu en 2022 9,2 millions de cas.

«Nous sommes extrêmement préoccupés par ce qui se passe en ce qui concerne la rougeole», a déclaré Natasha Crowcroft, conseillère technique pour la rougeole et la rubéole à l'OMS, lors d'un point de presse. Elle a évoqué une «augmentation constante des cas dans toutes les régions de l'OMS, sauf une»: les Amériques.

Mais alors que les chiffres augmentent partout dans le monde, l'OMS craint que la région des Amériques ne soit à son tour rattrapée par des épidémies de rougeole. Il y a une dizaine de jours, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait affirmé ne pas redouter ce scénario en Suisse.

Immunisation pas suffisante

Natasha Crowcroft s'attend à une année «très difficile» face à cette pathologie. Près de 150 millions d'enfants de moins de cinq ans pourraient être affectés, dont plus de 60% dans des pays très exposés cette année et dont plus de 70% dans les pays pauvres ou à revenus intermédiaires, selon elle.

Parmi les décès, plus de neuf enfants sur dix se trouvent dans des pays qui rassemblent moins d'un quart de la population et 8% dans des Etats qui totalisent 50% de celle-ci. Alors qu'un quart des pays ne font face à aucune victime.

La pandémie liée au coronavirus a retardé ou perturbé l'immunisation dans plusieurs pays. Les dispositifs de prévention, deux doses pour au moins 95% des enfants, sont moins honorés qu'auparavant. Or, la vaccination a pu éviter des millions de cas dans le passé.

Mais le taux de couverture n'a atteint au total que 83% l'année dernière et la situation d'avant la pandémie, à 86% en 2019, n'a toujours pas été retrouvée. Dans les pays pauvres ou à revenus intermédiaires, il a même reculé. L'OMS appelle les gouvernements, les communautés et les ménages à faire vacciner les enfants. Et la communauté internationale à aider les pays à revenus intermédiaires qui n'ont pas accès à une assistance financière. (ats)

Voici comment la Terre a évolué et pourquoi c'est important de le savoir
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi la Terre vivra un jour sa dernière éclipse solaire totale
Les éclipses solaires totales, comme celle qui a privé de lumière une partie du continent américain pendant quelques instants lundi, ne sont pas vouées à durer éternellement. Un jour, la Terre vivra sa dernière. Explication.

C'est un phénomène qui fascine autant qu'il terrifie l'humanité, depuis des millénaires: les éclipses solaires totales, résultat de la confluence parfaite du Soleil et de la Lune dans le ciel. Un privilège céleste réservé à nous autres, Terriens, et qui n'est visible depuis aucune autre planète du système solaire. Et pourtant, ce phénomène n'est pas voué à durer, nous rappelle le New York Times.

L’article