DE | FR
Un activiste militant contre la condamnation de Dharmalingam, le 26 avril 922, en Malaisie.
Un activiste militant contre la condamnation de Dharmalingam, le 26 avril 922, en Malaisie.Image: sda

Un jeune handicapé mental exécuté à Singapour, pour «3 cuillères à soupe d'héroïne»

Arrêté en 2009 pour le trafic d’une petite quantité d’héroïne, un jeune Malaisien handicapé mental a été exécuté mercredi à Singapour.
27.04.2022, 07:2027.04.2022, 11:06

Nagaenthran K. Dharmalingam, 21 ans au moment de son arrestation, transportait avec lui un paquet d’héroïne pesant quelque 43 g – l’équivalent d’environ «trois cuillères à soupe», selon Le Parisien. Le jeune homme a été condamné l'année suivante à la pendaison, dans le pays-Etat où la législation sur les drogues fait partie des plus strictes au monde.

«Un QI de 69»

Pendant plus de dix ans, Nagaenthran K. Dharmalingam a multiplié les recours en justice. Sans succès: tous ont été rejetés par les tribunaux. De même que ses appels à la clémence ont été rejetés par le président de Singapour.

La condamnation avait entraîné des critiques sévères de la part de la communauté internationale, notamment en raison de la déficience intellectuelle du condamné. En effet, ses soutiens ont affirmé qu’il avait un QI de 69 – soit un niveau suffisamment bas pour être reconnu comme un handicap. Selon ses proches, Dharmalingam avait commis ce crime sous la contrainte. Initialement prévue en novembre dernier, la pendaison avait été reportée après un ultime appel, au motif que l’exécution d’une personne souffrant d’un handicap mental est contraire au droit international.

Une «vague de pendaisons» attendue

Nagaenthran K. Dharmalingam, 34 ans, a finalement été exécuté mercredi au petit matin, a annoncé sa soeur Sarmila Dharmalingam. «Il est incroyable que Singapour ait procédé à l’exécution malgré les appels internationaux à épargner sa vie», a-t-elle déclaré, depuis la Malaisie. «Nous sommes extrêmement attristés par l’exécution de notre frère et la famille est en état de choc».

Après une interruption de plus de deux ans, Singapour a repris les exécutions le mois dernier, avec la pendaison d’un autre condamné pour trafic de drogue. Les militants contre la peine de mort craignent à présent que les autorités ne se lancent dans une vague de pendaisons, plusieurs autres condamnés à mort ayant récemment vu leur appel rejeté. (afp/mbr)

Une personne doublement amputée rampe sur la plus haute montagne de Grande-Bretagne

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Condamnation confirmée pour l'opposant russe Navalny en appel
L'opposant russe Alexeï Navalny avait fait appel de sa condamnation à neuf ans d'emprisonnement supplémentaires édictée en mars dernier. Mardi, la justice moscovite à réaffirmé sa position.

La justice russe a confirmé mardi en appel la condamnation à neuf ans de prison en «régime sévère» du principal opposant Alexeï Navalny. Celui-ci est jugé pour «escroquerie» et «outrage à magistrat».

L’article