DE | FR
Image: EPA

Au Gabon, des centaines de jeunes accusent leur coach d'abus sexuels

Un ancien entraîneur de la sélection masculine des M17 de l'équipe du Gabon est accusé d'avoir profité de sa position dominante pour abuser de centaines de jeunes footballeurs. Une enquête a été ouverte.
17.12.2021, 19:0618.12.2021, 12:02

Des centaines de jeunes footballeurs gabonais auraient été abusés pendant plusieurs années par un ancien sélectionneur de l'équipe nationale masculine du Gabon des moins de 17 ans. C'est ce que révèle le journal britannique The Guardian au terme de deux ans d'enquête. Selon le média, le coach profitait de sa position dominante pour faire chanter les jeunes footballeurs.

«Il persuadait les jeunes qu'ils ne réussiraient pas dans le foot s'ils ne cédaient pas à ses avances»
The Guardian

La Fifa saisie

Antenne continentale du syndicat des joueurs de la FIFA , la Fifpro Afrique a saisi la Fifa. Selon le journaliste français Romain Molina, qui a participé à l'enquête du Guardian, l'entraîneur accusé serait le maillon d'une chaîne de personnalités locales profitant de leur situation sociale pour attirer de jeunes sportifs comptant sur le foot pour sortir de la pauvreté. Pour (apn)

La venue d'Eric Zemmour à Genève, en images

1 / 12
La venue d'Eric Zemmour à Genève, en images
source: sda / martial trezzini
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: le souper de boîte

Plus d'articles sur l'affaire Epstein

Procès contre Maxwell: à 14 ans, des massages sexuels chez Epstein

Link zum Artikel

Elle témoigne qu'Epstein l’a emmenée voir Trump quand elle avait 14 ans

Link zum Artikel

Procès contre Ghislaine Maxwell: le prince Andrew doit-il trembler?

Link zum Artikel

Accusé d'abus sexuel, le prince Andrew passe à l'offensive

Link zum Artikel
Islamistes, antivax, communistes: pourquoi Spartacus est leur héros
Promu leader de la cause antivax, Novak Djokovic est pour son père le nouveau Spartacus, sauveur des opprimés. Voici ceux qui se revendiquent de ce héros légendaire, chef des esclaves en révolte en l'an 70 avant Jésus-Christ.

Spartacus, alias Djokovic, est de retour à Belgrade. L’Australie, alias le système, n’a pas voulu de lui. Jamais les mots du père du joueur n’auront sonné si justes aux oreilles des convaincus. Souvenons-nous, c’était il y a une dizaine de jours, son fils était bloqué dans une piaule d’hôtel à Melbourne. Il disait:

L’article