DE | FR
Pink, beach handball, bikini

Image: Keystone/Twitter

Tokyo 2020

Pink vole au secours des Norvégiennes qui ont refusé de jouer en bikini

La chanteuse américaine est scandalisée par la décision de la fédération européenne de beach handball de sanctionner les joueuses qui ont joué en short. Elle est prête à mettre la main à la poche pour prouver son soutien.



L'affaire des bikinis prend de l'ampleur. La semaine dernière, les joueuses de l'équipe norvégienne de beach handball recevaient une amende de 1500 euros pour avoir joué un match en short plutôt qu'avec la culotte échancrée imposée par le règlement.

«La fédération européenne de handball devrait être amendée pour sexisme!»

Pink

Une décision de la fédération européenne de handball qui a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. A tel point que ce dimanche, c'est la chanteuse Pink qui a tweeté son soutien: «Bien joué Mesdames, je serai heureuse de payer les amendes à votre place.»

«Je suis très fière de l'équipe norvégienne de beach handball qui a protesté contre les règles très sexistes concernant leur tenue. Bien joué Mesdames, je serai heureuse de payer les amendes à votre place. Continuez comme ça.»

Interrogée par watson la semaine passée, Solène Froidevaux sociologue spécialisée dans les questions de genre dans le sport avait déshabillé la polémique.

«Ce n'est pas parce qu'on est en 2021, que l'on va forcément vers une progression pour les droits des femmes»

Solène Froidevaux, sociologue spécialisée dans les questions de genre dans le sport

Les Jeux olympiques de Tokyo en images

1 / 28
Les Jeux olympiques de Tokyo, en images
source: keystone / keystone
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Loan, 20 ans est sportif d'élite avec un covid long.Témoignage.

Plus d'articles sur le sport

Une fighteuse trans met une rouste à sa rivale et crée la polémique

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

A Fribourg, les élèves ne peuvent pas s'habiller «comme ils le souhaitent»

A Fribourg, le Conseil d'Etat a répondu à la question de deux élues PS sur le code vestimentaire et le sexisme à l'école. Une polémique avait grondé en février.

C'est une exigence: les élèves fribourgeois doivent porter une tenue «adaptée au métier d'élève et au maintien d'un climat propice aux études». Ces mots, ce sont ceux du Conseil d'Etat fribourgeois, relayés ce mardi par La Liberté.

L'exécutif du canton a répondu à une question déposée par deux députées socialistes, Kirthana Wickramasingam et Martine Fagherazzi, suite à une histoire qui avait fait grand bruit en février.

Le Conseil d'Etat s'est aussi défendu de vouloir blesser qui que ce soit:

L'exécutif …

Lire l’article
Link zum Artikel