DE | FR
leshaker 5

Image: Shutterstock / watson

Le shaker

Une journée de perdue, une paire de sœurs et un Paire en perdition

Vous avez passé la journée à cramer sur une terrasse? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour une chipolata à l'apéro.



C'est quoi Le Shaker?

Un résumé de l'actualité du jour, mixé par la team watson et à boire cul sec en fin de journée du lundi au vendredi. (Santé!) Pour vous abonner au Shaker, cliquez sur le cocktail 🍹

😳 Toujours pas d'accord

Ce matin, le président de la Confédération, Guy Parmelin, a rencontré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. Le but de cette petite sauterie? Parler de l’accord-cadre entre la Suisse et l'Europe, ce dossier qui traîne et qui semble embarrasser tout le monde. Lors des discours devant la presse, de jolis mots ont été prononcés: compromis, flexibilité, engagement, intention de réussir, etc etc.

«Dans une négociation, les derniers mètres sont les plus difficiles à faire»

Ursula von der Leyen, médaille d'or d'endurance verbale.

Sauf que dans l'après-midi, Parmelin s'est montré moins optimiste: «les discussions n’ont pas permis d’atteindre les progrès escomptés pour débloquer l’accord-cadre». Mais «les négociatrices des deux parties restent en contact». Super. Il paraît que c'est joli, Bruxelles, au printemps. Au moins ça.

La crispation, allégorie:

Le président de la Confédération Guy Parmelin et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen ont loué les bonnes relations entre la Suisse et l'Unione européenne peu avant un entretien à Bruxelles.

Guy Parmelin et Ursula von der Leyen. Image: sda

🇫🇷 Fusée et Roquefort

La fusée SpaceX a décollé ce matin à 11h49 heure suisse, avec quatre astronautes à bord, dont le Français Thomas Pesquet. Ils se sont envolés depuis la Floride, ce qui n'a pas empêché le Français de manger des trucs bien français hier soir et de profiter de la plage (le mec s'envole dans l'espace après avoir mangé du ROQUEFORT, soulignons-le).

Les premières minutes du vol se sont bien déroulées. Thomas Pesquet, son Roquefort et les trois autres gens dans la fusée devraient tous atterrir calmement demain.

👭 A pile ou face (presque)

Diane et Stéphanie Skartsounis, deux sœurs du Val-de-Ruz, ont été élues, les deux, le week-end dernier, avec le même nombre de voix au Grand Conseil neuchâtelois, 6753. Les deux écologistes sont arrivées 19e ex æquo. C'est là où ça coince: les Verts ayant décroché 19 sièges, seule une Skartsounis pouvait prétendre au graal (enfin au siège, quoi). Du coup, les sœurs ont dû se le départager par tirage au sort. C'est Diane, la grande sœur, qui a gagné. Aucune jalousie entre elles, ont-elles assuré. D'ailleurs, Stéphanie étant la première des viennent-ensuite, il n'est pas impossible qu'elle remplace sa sœur en cas d'absence.

Pour la petite histoire, comme elles l'expliquent à Arcinfo, les deux sœurs sont mariées à... deux frères.

🎾 Paire au vestiaire

Alors techniquement, Benoît Paire n'est pas au vestiaire, ok (c'était pour la rime). D'ailleurs, selon sa dernière story sur Instagram, le tennisman français est bientôt en vacances. Bref. Au vestiaire, on disait: le trublion s'est fait sanctionner par la Fédération Française de Tennis (FFT), ce qui lui vaut d'être recalé pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été.

J'ai mis cette photo de Benoît Paire au bol, je le jure (pas) 🤫

Selon le président de la FFT, cité par L'Equipe, «son comportement profondément déplacé (...) est totalement incompatible avec l'esprit olympique». Pour rappel, le joueur avait un brin abusé le 4 mars dernier notamment, en balançant un crachat et des vilains mots, avant de piquer une crise sur les réseaux sociaux. Bon, bah on lui souhaite au moins de bonnes vacances (si jamais Benoît, il paraît que c'est joli, Bruxelles, au printemps).

💸 Des aides et des jeux

Si certains ont bel et bien utilisé les crédits Covid pour sauver leurs entreprises, ce n'est pas le cas de tout le monde. En Valais, comme le révèle Le Nouvelliste, des patrons ont utilisé ces sous pour se faire plaisir.

L'un a demandé 80'000 francs et en a utilisé une bonne partie pour se payer des vacances, un autre s'est servi de sa cagnotte pour payer le leasing de sa voiture, et le champion en titre a claqué 130'000 francs dans... des jeux de hasard. Le hasard a fait qu'il s'est fait pincer. Jackpot!

🍸 Et ce soir? 👀

Vendredi + soleil + terrasses ouvertes = trio magique! En espérant que vous avez pensé à réserver sinon, bon courage. Pour ceux qui ont déjà bien fait tourner l'économie locale depuis lundi et qui veulent rester tranquilles à la maison à regarder des gens souffrir, il y a Koh-Lanta ce soir.

L'occasion de ressortir cette vidéo qui nous met en joie 👇

C'est déjà la fin du Shaker

Et nous on file avec les collègues, on a une réservation à 18h. Santé et bon week-end!

C'est d'ailleurs mon collègue Julien qui a choisi ce si joli GIF 👇

Plus d'articles d'«Actu»

L'UDC et le PLR se clashent sur Twitter au sujet des restrictions

Link zum Artikel

Des centaines d'opposants aux mesures sanitaires ont manifesté à Altdorf

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Ça y est, l'hélico de la Nasa devrait voler sur Mars ce lundi

Link zum Artikel

Le shaker

Des tests gratuits, des élus à table et des élèves sérieux

Vous avez passé la journée à plier vos t-shirts à la buanderie sans 4G? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour un charlot à l'apéro.

Attention, news positive (oui, ça existe): les élèves vaudois n'ont visiblement pas profité de la crise du coronavirus pour ne rien glander en classe (ou à la maison quand les écoles étaient fermées). C'est un bilan provisoire, mais le résultat est formel: les quarantaines à répétition n'ont pas fabriqué (pour l'instant) de cancres du Covid et les notes n'ont pas violemment chuté (comme attendu), même si des indices ponctuels d'une détérioration existent d'après l'étude.

Le Canton de Vaud est …

Lire l’article
Link zum Artikel