DE | FR
Un des sites de Monsanto est situé à Morges, où des manifestations se sont déroulées à plusieurs reprises.
Un des sites de Monsanto est situé à Morges, où des manifestations se sont déroulées à plusieurs reprises.keystone

Le géant de l’agrochimie Monsanto ramasse 400 000 euros d’amende

Personnalités publiques, journalistes et militants ont été fichés illégalement par l’entreprise d’agrochimie Monsanto en France. Résultat: une grosse prune.
28.07.2021, 10:4228.07.2021, 16:30

Le gendarme français des données personnelles (la Cnil) a prononcé mercredi à l'encontre de l'agrochimiste Monsanto (propriété de Bayer) une amende administrative de 400 000 euros, soit l’équivalent de 432 000 francs suisses.

Sa faute: avoir fiché illégalement quelque 200 personnes, dont des personnalités publiques, des journalistes et des militants. L’objectif était d'influencer le débat public sur l'interdiction du glyphosate.

Le régulateur, destinataire de 7 plaintes «émanant notamment de personnes concernées par ce fichier», reproche à la société d'avoir manqué à son obligation d'information des personnes. Elles n'ont appris l'existence de ce traitement de données que lors de sa révélation dans les médias en mai 2019.

Si l’on en croit Le Parisien, pour chaque personne, le fichier contenait:

  • L’organisme de rattachement
  • Le poste occupé
  • L’adresse professionnelle
  • Le numéro de téléphone fixe professionnel
  • Le numéro de téléphone portable
  • L’adresse de messagerie électronique professionnelle
  • Dans certains cas, le compte Twitter

(ats/gch)

Les Jeux olympiques de Tokyo en images

1 / 28
Les Jeux olympiques de Tokyo, en images
source: keystone / keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Qui sont les plus cool: les gens en roller ou en patin?

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le chef du pouvoir judiciaire iranien ne fera preuve d'«aucune indulgence»
Depuis neuf jours, des manifestations s'organisent en Iran contre la mort d'une jeune femme détenue par la police des mœurs. Si des arrestations et des morts sont déjà à déplorer, le président a appelé les forces de l'ordre à agir «fermement». Le chef du pouvoir judiciaire iranien a menacé dimanche de ne faire preuve d'«aucune indulgence».

Le président Ebrahim Raïssi a appelé les forces de l'ordre à agir «fermement» contre les manifestants en Iran après neuf jours de protestations contre la mort d'une jeune femme détenue par la police des moeurs. Plus de 40 personnes ont péri lors de ces manifestations.

L’article