DE | FR

Un groupe minier suisse aurait caché des cas de pollution au Guatemala

Image: sda
Selon une enquête internationale, une compagnie minière appartenant à un groupe suisse aurait dissimulé des données sur des dégâts environnementaux dans une mine du nord-est du Guatemala. Le groupe dément en bloc.
07.03.2022, 09:3207.03.2022, 11:13

La compagnie en question appartient au groupe minier et métallurgique situé en Suisse Solway Investment Group. Elle est accusée d'avoir:

  • dissimulé des données sur des dégâts environnementaux
  • acheté des faveurs
  • recouru à des intimidations
  • espionné des journalistes

Les faits reprochés concernent notamment l'apparition en 2017 d'une vaste tache rouge dans le lac Izabal, au bord duquel se trouve une usine de traitement du nickel, que l'entreprise et le gouvernement ont attribuée à des algues.

L'affaire a suscité une action de protestation des pêcheurs locaux qui ont accusé la compagnie minière d'avoir été à l'origine du phénomène. L'un des manifestants, Carlos Maaz, a été abattu après des heurts avec la police. Des documents fuités ont donné raison aux pêcheurs:

«Une inspection du service de gestion de l'environnement a révélé la présence de sédiments dans le canal d'évacuation de l'usine. On a observé qu'après de fortes pluies, les sédiments atteignaient le lac Izabal»

Des allégations «infondées»

L'enquête a été réalisée par 65 journalistes de 15 pays, dont certains travaillant pour les journaux espagnol El País, français Le Monde et guatémaltèque Prensa Comunitaria.

Dans un communiqué envoyé à l'AFP, Solway Investment Group a réfuté les allégations «infondées» de Forbidden Stories, qui «manquent de base factuelle». (ats)

Une influenceuse russe montre comment démarrer un tank

Plus d'articles sur la Suisse

Pourquoi la Suisse a-t-elle les trains les plus lents d'Europe?

Link zum Artikel

«Vous vous sentez discriminés», l'enquête de trop à la SSR?

Link zum Artikel

Le piratage de Swissport est plus grave que prévu

Link zum Artikel

Les nouveaux avions F-35 américains de la Suisse pourraient être... italiens

Link zum Artikel

Tabac et internet: interdire la pub qu'aux jeunes, c'est possible?

Link zum Artikel

Berne se prépare contre d'éventuelles pénuries d'électricité

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Vous n'irez nulle part» - Ce chauffeur vire des clients racistes
Tous les héros n'ont pas de cape. Aux Etats-Unis, un chauffeur blanc a sommé ses clients de sortir de son véhicule après des remarques racistes.

La dashcam de Jimmy Bode, un chauffeur Lyft de Pennsylvanie, concurrent de Uber aux Etat-Unis, est devenue virale après avoir confronté deux clients racistes qui avaient réservé son véhicule.

L’article