DE | FR
Incendie

Image: Keystone

Interview

«Oui, la Suisse peut aussi être touchée par des feux de forêt»

France, Portugal, Grèce, Turquie, les incendies géants se multiplient en Europe. En Valais, une alerte de degré 3 sur 5 est lancée depuis mi-août. Alors, que risquent réellement nos forêts et comment les protéger? Réponse avec Mathias Carron, ingénieur forestier et directeur-associé de Silvaplus.



Ces derniers jours, il y a eu des feux de forêts en Turquie, en Grèce, au Portugal et en France. Géographiquement, ils se rapprochent de nous. Est-ce que la Suisse peut aussi être impactée?
Mathias Carron: Oui, la Suisse peut aussi être touchée par des feux de forêts. Particulièrement si on connaît un été sec, avec peu de précipitations et des températures moyennes assez élevées. Cet été, on devrait donc être relativement tranquilles. Il existe une échelle des risques d'incendie qui indique quel est le danger pour chaque région en fonction de la pluviométrie.

En Valais, justement, cette carte indique un danger de degré 3 sur 5 pour une partie du canton malgré l'été pluvieux. Comment l'expliquez-vous?
La méthode de calcul utilisée pour établir le degré de danger se base sur différents facteurs comme les précipitations et la température. Une des raisons, cela peut donc être qu'il a moins plu ou qu'il a fait plus chaud dans cette région-là. Le type de forêt joue également un rôle dans la détermination du risque.

Concrètement, 3 sur 5, ça veut dire quoi?
C'est une mesure qui permet aux différents états-majors de savoir à quel point ils doivent se tenir prêts. 3, cela veut dire qu'ils sont en état de veille, ils sont attentifs à tous les départs de feu. L'autre but de cette échelle, c'est d'informer la population et de communiquer les éventuelles restrictions sur les feux, par exemple pour les grillades.

«Une grande partie des départs de feu de forêts sont dus aux loisirs»

Alors, à quoi faut-il faire attention si on est randonneur ou adepte des grillades?
Même si c'est parfois tentant, il ne faut surtout pas allumer de feux aux endroits qui ne sont pas dédiés à ça. Sinon, on risque de faire partir un incendie très rapidement. Ça, je pense que c'est vraiment le plus important.

En Suisse, qu'est-ce qui est mis en place pour prévenir les feux de forêt?
Il y a des concepts incendies qui sont mis en place et qui permettent d'inventorier les forêts et leurs sensibilités face au feu. Par exemple, si elles sont exposées au sud avec beaucoup de branches sur le sol ou une couche buissonnante importante, la probabilité qu'elles prennent feu est plus grande qu'une forêt sur une pente nord et en zone humide.

«Le type d'arbres joue également un rôle, une forêt avec un mix entre feuillus et pins sera moins sensible qu'une pinède»

Et une fois que l'on a identifié les risques?
Il n'y a pas d'entretien spécifique contre les feux de forêt. En revanche, on va anticiper le danger en termes d'infrastructures pour savoir si on a un réservoir où prendre l'eau à proximité et s'il y a des routes forestières pour accéder avec un camion pompe. Dans les forêts vraiment sensibles, il arrive aussi qu'on installe des bornes hydrantes pour pouvoir se raccorder plus rapidement.

500 incendies à travers l'Italie, en images

1 / 13
L'Italie ravagée par les incendies
source: sda
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

L'Europe est en feu. Une bonne partie des incendies sont dus à l'homme

Plus d'articles sur les incendies

L'Europe est en feu. Une bonne partie des incendies sont dus à l'homme

Link zum Artikel

Hélicos suisses envoyés en Grèce: «L'incendie n'est pas le seul danger...»

Link zum Artikel

Un incendie plus large que le canton de Neuchâtel fait rage en Californie

Link zum Artikel

En Algérie, des incendies criminels font 65 morts dont 28 militaires

Link zum Artikel

Des centaines de feux ravagent les Etats-Unis et le Canada

Link zum Artikel

Incendies en Grèce: 3 hélicos suisses viennent en renfort

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Interview

Les images virales des catastrophes nous feront-elles agir pour le climat?

Incendies, coulée de boue, explosions, grêlons. Les images des catastrophes environnementales envahissent les réseaux. Auront-elles le pouvoir de pousser à des changements de comportements? L'analyse d'Olivier Glassey, spécialiste des usages du numérique à l’Université de Lausanne.

Il y a eu les feux au Canada, puis à Chypre, alors que ces pays étouffaient sous une vague de chaleur. L'incendie sous les eaux mexicaines déclenché par une fuite de gaz. La fumée noire de l'explosion d'une raffinerie en Roumanie. Le glissement de terrain monstrueux au Japon.

Les catastrophes environnementales envahissent les fils d'actualité ces derniers jours. Mais ces photos et vidéos virales vont-elles être des leviers d'action écologique chez ceux qui les voient? Olivier Glassey, …

Lire l’article
Link zum Artikel