DE | FR
Pour les experts, il importe de revenir au fait que ce sont les effets à long terme du Covid-19 qui devraient inquiéter tout un chacun.
Pour les experts, il importe de revenir au fait que ce sont les effets à long terme du Covid-19 qui devraient inquiéter tout un chacun.Image: Shutterstock / Montage watson

Le vaccin peut-il avoir des effets secondaires à long terme? Réponse en 4 points

Peut-il y avoir des effets indésirables du vaccin Covid plusieurs années après l'injection? La question se pose après les craintes exprimées en Allemagne par un footballeur-star, non-vacciné. Des experts suisses répondent à watson.
29.10.2021, 12:3829.10.2021, 15:33
Suivez-moi

Mini-polémique dans le monde germanophone: le footballeur du Bayern Münich, Joshua Kimmich, a déclaré qu'il n'était pas vacciné, ayant peur de risques à long terme.

Y a-t-il des risques du vaccin au niveau de l'ADN?

Alors, fondée, la crainte du joueur? «Dans plus de 99% des cas, les effets secondaires d'un vaccin apparaissent immédiatement ou au plus quelques semaines après son administration», explique le virologue Didier Trono, contacté par watson. «Avec les vaccins Covid, des effets indésirables, pour la plupart sans gravité, ont été notés exclusivement dans les quelques jours», précise le membre de la task force Covid de la Confédération.

«Le risque d'effets "à long terme" est donc statistiquement improbable»
Didier Trono, virologue

Pourquoi est-ce le cas? L'infectiologue Alessandro Diana, en pleine pause de 10h du congrès suisse de vaccination, décroche son téléphone pour détailler le fonctionnement de la technologie à ARN: «C'est en quelque sorte nos cellules qui produisent le vaccin. On sait que l'ARN-messager qui entre dans nos cellules, comme les autres messages produits par notre corps, est détruit en 48 heures. On sait aussi qu'il n'y a aucun risque pour qu'il s'intègre dans notre génome.» Pour l'expert à la plateforme d'informations validées Infovac, ces connaissances scientifiques permettent de dissiper la crainte d'une conséquence génétique à long terme.

Les anticorps du vaccin peuvent-ils poser problème?

Il en vient ensuite à la seconde crainte qu'on peut avoir: les anticorps induits par le vaccin peuvent-ils interagir avec d'autres parties de mon corps, comme les nerfs, créant par exemple une paralysie? «On a vu typiquement que la thrombose chez la femme de moins de 30 ans due au vaccin AstraZeneca, qui a une incidence de 8 personnes sur 100 000, est aussi peut-être liée à un processus auto-immun. C'est un vrai souci dans le monde vaccinal.» Or, on sait maintenant ceci:

«Ces problèmes d'auto-immunité surviennent quasi toujours quand le système immunitaire est le plus activé, à savoir dans les quelques jours qui suivent la vaccination»

Ainsi, sans surprise: «Les effets secondaires vaccinaux de type thrombose surviennent dans les quinze jours après la vaccination. La myocardite vaccinale chez les jeunes hommes de moins 30 ans due à la deuxième dose des vaccins ARN surviennent aussi dans les quinze jours.»

Impossible pour le spécialiste de certifier à 100% qu'aucun effet à long terme surviendra après un vaccin Covid après plusieurs mois. «Mais la probabilité qui s'appuie sur les données de la biologie est infiniment faible.»

Pourquoi les questionnements autour du vaccin sont légitimes?

Reste que, selon Alessandro Diana, «le questionnement du footballeur est légitime.» Le spécialiste des vaccins de rappeler que «nous avons affaire à une nouvelle technologie et que cela suscite forcément ces questions, qui nécessitent des réponses».

Selon lui, justement, il s'agit pour les milieux scientifiques, journalistiques et politiques de ne pas discréditer ces questions, mais au contraire de «les prendre au sérieux en y apportant des réponses.» Et notamment en disant tout ce que l'on sait déjà, ce qui est «une manière aussi de rassurer le public, plutôt que de donner l'impression de cacher des choses.» Dont acte.

Gare aux effets à long terme... du variant Delta

Pour Didier Trono, il importe de revenir au fait que ce sont les effets à long terme du Covid-19 qui devraient inquiéter tout un chacun:

«Des symptômes liés au Covid sont observés pendant plusieurs mois après la contamination chez 15-20% des personnes infectées»

Ces cas s'appliquent en particulier aux infections au variant Delta, complète Alessandro Diana. «Prenons la thrombose chez la jeune femme de moins de 30 ans due au vaccin AstraZeneca. Chez une population générale non-vaccinée, ce risque est de 1 à 2 personnes sur 100 000. Mais il est six fois plus haut avec le variant Delta!» Idem pour la myocardite vaccinale chez les jeunes hommes de moins 30 ans avec l'ARN.

L’accident sur l’autoroute A1

1 / 11
L’accident sur l’autoroute A1
source: keystone / salvatore di nolfi
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon: L'outsider

Et sur la troisième dose du vaccin:

La troisième dose de vaccin serait super efficace et Israël le prouve

Link zum Artikel

L'Italie va administrer la troisième dose. Et les autres pays?

Link zum Artikel

10 questions que l'on se pose sur la 3e dose de vaccin

Link zum Artikel

Moderna demande d'autoriser la troisième dose aux Etats-Unis, bientôt l'Europe?

Link zum Artikel

Pourquoi la 3e dose pour tous ne convainc pas les scientifiques

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Face à Omicron, l'OMS déconseille la fermeture des frontières
De nombreux pays interdisent les entrées et les sorties de leur population, afin de lutter contre la propagation du variant Omicron. Une mesure que l'Organisation mondiale de la santé déconseille pour trois raisons principales.

Depuis plusieurs jours, le nouveau variant Covid baptisé Omicron inquiète le monde. A un tel point que de nombreux pays, dont la France et Israël, ont pris la décision de fermer leurs frontières, afin de lutter contre sa propagation.

L’article