International
Swiss

Swiss ne fera pas voler des avions vers Tel Aviv et Beyrouth

ARCHIV - 04.07.2019, Sachsen, Dresden: Eine Bombardier CS300 der Fluggesellschaft Swiss International Air Lines startet auf dem Flughafen Dresden International vor dem Tower. (zu dpa
Keystone

Swiss refuse de faire voler des avions vers Tel Aviv et Beyrouth

Les prochains vols de Swiss à destination de Beyrouth et de Tel Aviv sont suspendus. La compagnie va aussi éviter l'espace aérien iranien, ce qui va prolonger certains vols.
15.04.2024, 09:02
Plus de «International»

Au vu de la situation au Proche-Orient, Swiss a annoncé dimanche suspendre ses vols à destination et au départ de Beyrouth jusqu'au 18 avril inclus, indique la compagnie aérienne. Cela concerne concrètement le vol qui était prévu mardi prochain.

Swiss indique par ailleurs dans un communiqué que les vols au départ et à destination de Tel Aviv resteront suspendus au moins jusqu'à lundi. La compagnie dit être soulagée que ses sept collaborateurs sur place soient sains et saufs.

«Nous sommes en contact permanent avec eux et nous examinons comment nous pouvons continuer à les protéger si la situation devait se dégrader
Swiss

👉 Suivez notre direct de la situation au Proche-Orient 👈

Les espaces aériens au-dessus d'Israël, de la Jordanie et de l'Irak, qui avaient été fermés dans la nuit de samedi à dimanche, ont été rouverts par les pays concernés. Les avions de Swiss peuvent donc à nouveau les traverser.

Des retards en évitant l'espace aérien iranien

Jusqu'à jeudi, la compagnie évitera toutefois de survoler l'espace aérien iranien. Par conséquent, le temps de vol entre Zurich et Hong Kong, Bangkok, Singapour, Delhi et Mumbai sera prolongé de 90 minutes au maximum.

Swiss souligne suivre de près l'évolution de la situation au Proche-Orient. Ses spécialistes évaluent toutes les informations disponibles et échangent avec les autorités compétentes, en Suisse et sur place. Sur cette base, la compagnie décide de la reprise ou non des vols actuellement suspendus.

Le DFAE déconseille de se rendre en Israël

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) indique de son côté avoir peu de marge de manoeuvre sur place. L'ambassade de Suisse à Tel Aviv continue de fournir ses prestations de services habituelles, est-il écrit sur son site internet. Mais en cas de détérioration de la situation, la représentation «n'a toutefois que des possibilités très limitées voire aucune de fournir des prestations d'assistance en cas d'urgence».

L’évolution de la situation en Israël reste incertaine et peut évoluer rapidement, note le DFAE. Une détérioration de la situation sécuritaire dans l'ensemble de la région ne peut être exclue. Jusqu'à nouvel ordre, il est déconseillé de se rendre en Israël. (sda/ats)

Une tempête propulse des véhicules dans le vide en Afrique du Sud
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La justice de l'ONU ordonne à Israël de stopper «immédiatement» son offensive
L'une de plus haute juridiction de l'ONU a ordonné vendredi à Israël de cesser son offensive à Rafah et exige du Hamas la libération des otages.

L'organe judiciaire principal des Nations Unies a ordonné vendredi à Israël de stopper son offensive militaire à Rafah, une décision susceptible d'ajouter à la pression internationale en faveur d'une trêve après plus de sept mois de guerre. Au Hamas, la CIJ demande la «libération immédiate et inconditionnelle» des otages retenus à Gaza.

L’article