DE | FR

Les employés de Starbucks ont réussi à créer leur tout premier syndicat

Des employés de Starbucks et des sympathisants réagissent à la lecture des votes lors du visionnage de leur élection syndicale, à Buffalo, dans l'Etat de New York.
Des employés de Starbucks et des sympathisants réagissent à la lecture des votes lors du visionnage de leur élection syndicale, à Buffalo, dans l'Etat de New York.Image: sda
C'est historique et le combat a été long. Après des années de lutte, deux établissements américains ont voté pour la création d’un syndicat, une première au sein de l'entreprise.
10.12.2021, 04:1010.12.2021, 08:37

Les employés de deux cafés Starbucks dans le nord des Etats-Unis ont remporté une victoire historique jeudi en votant pour la création d'un syndicat dans leurs établissements. Il s'agit d'une première au sein de la chaîne aux Etats-Unis.

«C'est l'aboutissement d'un long chemin. La bataille a été tellement dure avec tout ce que Starbucks nous a jeté à la figure.»
Michelle Eisen, employée depuis plus de onze ans dans un des cafés en question, à Buffalo (NY).

Des cris de joie

Les cris de joie et les embrassades ont fusé juste après la proclamation des premiers résultats dans la salle où s'étaient retrouvés les meneurs de la campagne.

Deux stars de l'aile gauche du parti démocrate américain ont rapidement félicité les salariés sur Twitter, Bernie Sanders saluant une victoire «historique» tandis qu'Alexandria Ocasio-Cortez a accompagné son message d'un poing levé.

Des résultats finaux à confirmer

L'ambiance s'est un temps assombrie, au fur et à mesure que le dépouillement des votes des salariés d'un autre café de la zone de Buffalo a montré qu'ils s'étaient prononcés en majorité contre la création d'un syndicat.

Mais les sourires sont revenus après le décompte en faveur du «oui» dans un troisième café, près de l'aéroport. Des recours ayant été déposés par le syndicat et l'entreprise sur ce scrutin spécifiquement, les résultats finaux doivent encore être confirmés, mais le syndicat est confiant.

Starbucks attend, désormais, la certification des résultats, la semaine prochaine, avant d'annoncer la prochaine étape, a-t-elle ajouté. Si le groupe s'inquiète tellement de l'arrivée d'un syndicat, même dans un seul café, «c'est bien parce que cela pourrait déclencher une vague au sein de l'entreprise», remarque Cedric de Leon, professeur de sociologie à l'université Massachusetts Amherst. (ats/jch)

Ailleurs aux Etats-Unis: A New York, Le sapin de Fox News a pris feu

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Sans de nouvelles troupes fraîches, les Russes ne vont pas gagner»
Après deux mois de combats dans l'Est de l'Ukraine, la Russie n'a toujours pas réussi à s'imposer nettement sur ses adversaires, qui ne cessent de monter en puissance. A tel point qu'une victoire militaire de Kiev n'apparaît plus si inconcevable, estime Julien Grand, rédacteur en chef adjoint de la «Revue militaire suisse». Interview.

Cela fait bientôt deux mois que les Russes ont redéfini leurs objectifs militaires, en se concentrant sur l'Est de l'Ukraine. Qu'est-ce qui a changé dans le rapport de force entre les deux camps?
Julien Grand
: On a assisté à une montée en puissance de l'armée ukrainienne et, parallèlement, à un affaiblissement des forces russes. Cela amène à une situation à peu près égalitaire sur le champ de bataille, ou du moins à une porte ouverte que les forces de Kiev peuvent utiliser pour prendre encore plus l'initiative.

L’article