International
Syrie

Syrie: roquettes tirées sur une base abritant des Américains

Des roquettes tirées sur une base syrienne abritant des Américains

Des tirs de roquettes ont touché dimanche une base de la coalition internationale en Syrie, où se trouvaient des soldats américains. Des factions pro-Iran pourraient en être à l'origine.
22.04.2024, 08:03
Plus de «International»

Des roquettes ont été tirées dimanche soir du nord de l'Irak vers une base de la coalition internationale antijihadistes en Syrie voisine, ont annoncé les forces de sécurité irakiennes. Il s'agit de la première attaque d'envergure après plusieurs semaines d'accalmie.

Des factions armées pro-Iran avaient mené des dizaines de tirs de roquettes et frappes de drones contre les soldats américains déployés au Moyen-Orient pendant l'hiver, sur fond de guerre à Gaza entre le mouvement palestinien du Hamas et Israël.

Des éléments «hors-la-loi»

Depuis la province irakienne de Ninive, «des éléments hors-la-loi ont visé avec des roquettes une base de la coalition internationale en plein coeur du territoire syrien, aux alentours de 21h50», ont annoncé les forces de sécurité irakiennes dans un communiqué.

Une «vaste opération de recherche et d'inspection» a été lancée dimanche soir pour retrouver les auteurs des tirs, selon le communiqué. Elles disent avoir retrouvé et incendié le véhicule utilisé pour effectuer ces tirs.

Un responsable dans la province de Ninive, s'exprimant sous couvert de l'anonymat, a confirmé que «les tirs de roquettes» avaient été effectués depuis un secteur au nord de Mossoul, dans le district de Zummar.

Les forces américaines contre des «pro-Iran»?

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG proche des rebelles syriens, a fait état de «plusieurs roquettes tirées du territoire irakien vers la base de Kharab al-Jir», qui abrite des «forces américaines» dans le nord-est de la Syrie. Les Etats-Unis ont environ 2500 soldats déployés en Irak et près de 900 en Syrie voisine, engagés au sein de la coalition internationale créée en 2014 pour combattre l'EI.

Ces roquettes, dont une au moins est tombée dans l'enceinte de la base, selon l'OSDH, avaient été précédées par l'envoi d'un drone appartenant aux factions pro-Iran qui a été abattu.

L'ONG pointe du doigt la «résistance islamique en Irak», une nébuleuse de combattants issus des groupes armés pro-Iran. C'est cette même nébuleuse qui avait mené entre la mi-octobre et le début février la plupart des attaques contre les soldats américains de la coalition, en Irak et en Syrie. Dans ses communiqués, le groupe dit agir par solidarité avec les Palestiniens, sur fond de guerre à Gaza.

Les tirs de roquettes de dimanche soir interviennent dans un contexte régional explosif, alimenté par la guerre à Gaza et les tensions qui opposent Israël et l'Iran.

(sda/ats/afp)

Ce petit rat est chauffeur de taxi
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les funérailles du président Raïssi ont attiré une foule immense
Le président iranien Ebrahim Raïssi et sept autres personnes sont décédées dimanche, lors du crash de leur hélicoptère. Des funérailles ont eu lieu ce mercredi rassemblant un million de personnes, selon le gouvernement.

Une foule immense s'est rassemblée mercredi dans le centre de Téhéran pour rendre un dernier hommage au président iranien, Ebrahim Raïssi. Ce dernier est célébré comme un «martyr» après son décès dans le crash d'un hélicoptère.

L’article