en partie ensoleillé
DE | FR
International
Technologie

Facebook ne devra pas se séparer d'Instagram et de Whatsapp

Facebook ne devra pas se séparer d'Instagram ni de Whatsapp

Facebook jugement Etats-Unis Amérique procès plainte
Image: Shutterstock
Un juge vient de rejeter des plaintes pour pratiques anticoncurrentielles contre Facebook, déposées par l'autorité de la concurrence américaine.
29.06.2021, 10:5729.06.2021, 16:52
Plus de «International»

L'autorité américaine de la concurrence (FTC) et les procureurs représentant 48 Etats et territoires avaient, le 9 décembre 2020, accusé Facebook d'abuser de sa position dominante pour évincer la concurrence. Ils demandaient à la justice de forcer le réseau social à se séparer d'Instagram et de Whatsapp.

La raison du rejet de la plainte

Le magistrat, s'il rejette la plainte, ne rejette pas entièrement l'affaire et donne à la FTC trente jours pour présenter de nouveaux documents étayant plus précisément ses accusations.

«La FTC n'est pas parvenue à présenter suffisamment de faits pour établir de manière plausible que le groupe avait un pouvoir monopolistique sur les services de réseaux sociaux.»
Le juge fédéral américain

Concernant les accusations formulées par les procureurs généraux à l'encontre des rachats par Facebook d'Instagram en 2012 et de Whatsapp en 2014, le juge a estimé qu'elles étaient trop tardives.

Il a, par ailleurs, estimé que la politique selon laquelle Facebook empêche le transfert des données vers des applications concurrentes n'était pas contraire aux lois sur la concurrence. Il a, en conséquence, rejeté entièrement la plainte des procureurs généraux.

Et pendant ce temps, l'action de Facebook s'envole

A Wall Street, lundi, l'action du groupe de Mark Zuckerberg, a terminé dans la foulée en hausse de 4,2%, dépassant pour la première fois le seuil symbolique des 1000 milliards de dollars de capitalisation. (ats)

World of watson: les discussions de bobos
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une ONG française porte plainte contre une filiale de Nestlé
Nestlé Waters est accusée d'avoir eu recours à des systèmes de traitement de l'eau interdits.

L'ONG Foodwatch porte plainte mercredi contre Nestlé Waters, filiale du géant veveysan, au Tribunal judiciaire de Paris pour neuf infractions. Elle lui reproche d'avoir traité illégalement ses eaux en bouteille et de les avoir vendues sans en informer les consommateurs.

L’article