DE | FR

Pas assez «grosses»? Voici la méthode des marques pour rembourrer les mannequins

Le mannequin grande taille Karoline Bjørnelykke a révélé sur TikTok comment certaines marques de vêtements l'ont forcée à porter du rembourrage... pour avoir l'air plus grosse.
31.12.2021, 16:3001.01.2022, 08:49
Suivez-moi

L'industrie de la mode est connue pour ses diktats physiques particulièrement insensés. Après la maigreur à l'extrême, voici la dernière idée: donner à des modèles dits «grandes tailles» l'air qu'elles sont plus grosses, en leur faisant porter des costumes rembourrés.

Avoir l'air «ronde»: mode d'emploi

La mannequin Karoline Bjørnelykke, alias @coolquinn sur les réseaux sociaux, a dévoilé le «secret de l'industrie du mannequinat» dans une vidéo sur TikTok. Leur truc? Employer des minces et les faire passer pour des grosses.

Qualifiée de mannequin «grande taille» (on vous laissera juger la pertinence de cet adjectif), Bjørnelykke affirme avoir été engagée pour apparaître dans des publicités pour des marques de vêtements allant de XL à 5XL. Tailles qui semblent en effet très éloignées de sa physionomie, comme elle le montre au début de sa vidéo.

N°1: Prenez une mannequin à la silhouette élancée.

source: tiktok

N°2: Prenez des coussinets.

N°3: Glissez-les sous un T-shirt.

N°4: Enfilez par-dessus une chemise. Et vous obtiendrez ainsi une parfaite publicité pour vêtement «grande taille»!

N°5: Ah! Mais n'oubliez pas les pincettes derrière, juste pour ça tombe bien.

Et si vous voulez voir la métamorphose en vidéo, la voici👇

Vidéo: watson

Mais à quoi bon?!

Pourquoi ne pas employer directement des mannequins plus rondes? Selon Karoline Bjørnelykke, certaines marques auraient recours à cette méthode malheureuse parce qu'elles préfèrent que le cou et le visage de leurs modèles soient «minces et nets».

Le problème? C'est que cela «crée non seulement des standards irréalistes, mais surtout impossibles».

«Ma suggestion est d'utiliser de vraies femmes de grande taille, car il y en a tant qui sont magnifiques»
Karoline Bjørnelykke

La faute à qui?

La vidéo a été visionnée plus 379 000 fois, suscitant au passage une vague de commentaires choqués et indignés. Une autre mannequin dite «grande taille», Kalison Nix, a confirmé la pratique dans un commentaire: «J'ai exactement le même ensemble de coussinets».

Certains commentateurs ont, toutefois, mis en doute la pertinence de la démarche: si Karoline les juge si problématiques d'un point de vue éthique, pourquoi a-t-elle accepté de porter ces rembourrages? Ne contribue-t-elle pas ainsi au problème?

En commentaire, Karoline Bjørnelykke s'est justifiée en affirmant qu'elle n'acceptait plus ce genre d'emploi. Au début de sa carrière, elle n'avait, toutefois, pas le choix.

«J'en ai fait quelques-uns il y a plusieurs années, lorsque je venais de signer avec une agence à New York et que j'avais une obligation contractuelle, mais je refuse de les faire maintenant parce que je pense que c'est éthiquement incorrect et que je n'ai pas désespérément besoin d'argent»

Elle ajoute qu'elle ne juge pas juste de blâmer les mannequins.

«Il est impossible que tous les mannequins refusent collectivement ces emplois. Le vrai pouvoir appartient aux consommateurs»

Au Daily Mail, la Norvégienne a expliqué le sens de sa démarche: «J'ai réalisé cette vidéo pour que les femmes rondes ne se sentent pas aussi malheureuses de ne pas ressembler aux mannequins "grande taille" et pour les aider à faire de meilleurs choix, car les consommateurs ont le pouvoir de changer les choses».

Bjørnelykke a également précisé que seul un petit nombre de marques de vêtements font rembourrer leurs mannequins pour les séances photos et que la plupart d'entre elles n'ont pas recours à cette pratique.

Et vous, c'est quoi vos résolutions pour 2022? Par pitié, ne répondez pas le sport.

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
La Floride produit moins d'oranges que lors de la 2e guerre mondiale
Que ce soit pour le petit-déjeuner ou le brunch, les Américains sont d'énormes consommateurs d'oranges, surtout sous forme de jus. Une pénurie fait exploser les prix.

Aux Etats-Unis, les amateurs d'oranges et d'agrumes risquent d'être abasourdis par le fait que la récolte de cette saison hivernale est en passe de devenir la plus faible depuis plus de 75 ans. Fini, les mimosas (mélange de just d'orange et de prosecco) pendant le brunch du dimanche! Car consommer du jus d'orange risque de faire mal au porte-monnaie.

L’article