DE | FR
Ryan Sanderson a révélé au journal <i>Metro </i>que sa grossesse n'était pas la seule inconnue de l'équation.
Ryan Sanderson a révélé au journal Metro que sa grossesse n'était pas la seule inconnue de l'équation.Image: mirror

Cet homme est tombé enceint sans le savoir

Ryan Sanderson, un Britannique de 24 ans, ne pensait pas pouvoir accoucher d'un enfant. Et pourtant, son cas exceptionnel l'est de moins en moins dans la société.
09.03.2022, 18:2309.03.2022, 23:16
Suivez-moi

Il y a parfois des événements auxquels on ne s'attend vraiment pas. Lundi 7 mars, Ryan Sanderson est revenu sur un moment particulier de sa vie relayé par de nombreux médias britanniques, dont Mirror. Trois ans auparavant, cet Anglais, à l'époque âgé de 21 ans, a découvert qu'il était enceint. Un fait quelque peu surprenant qui trouve néanmoins son explication.

Double stupéfaction

Ryan Sanderson est transgenre. C'est en 2019, lors d'un rendez-vous chez le médecin pour entamer sa transition hormonale masculinisante, qu'il a découvert qu'il portait un enfant. Cela, depuis neuf semaines. Un choc pour cet étudiant en art qui ne pensait pas possible qu'un être puisse se développer dans un corps rempli d'hormones mâle. C'était sans compter une autre nouvelle surprenante.

«Je ne pensais pas pouvoir tomber enceint avec de la testostérone, jusqu'à ce que je découvre qu'en fait je l'étais»
Ryan Sandersonmirror
Ryan Sanderson était en pleine transition hormonale masculinisante quand il a appris qu'il était enceint.
Ryan Sanderson était en pleine transition hormonale masculinisante quand il a appris qu'il était enceint.Image: mirror

Le jeune Britannique a révélé au journal Metro qu'il y avait un autre élément qui ne présageait en aucun cas la possibilité d'enfanter: la stérilité supposée de son partenaire. Cela a ainsi été une double stupéfaction pour ce couple s’apercevant, au même moment, qu'ils étaient tous deux aptes à donner la vie.

Grossesse à haut risque

Au bouleversement a succédé l'inquiétude: celle de realiser que le traitement de Ryan pouvait nuire au développement de l'embryon. «J'étais tellement inquiet. Non pas parce que je ne voulais pas avoir d'enfants, mais parce que je craignais que les anciennes injections d'hormones masculines n'affectent le bébé», a-t-il expliqué au média britannique avant d'ajouter qu'il avait, en conséquence, décidé d'interrompre son traitement pour préserver la santé de sa progéniture.

Une crainte que partageait également son médecin qui «s'inquiétait un peu des complications». Ryan a déclaré que ses suivis obstétriques avaient dû être intensifiés. Jusqu'au jour où il a pu accoucher de Hendrick, un petit garçon finalement en bonne santé.

Hendrick, le fils de Ryan Sanderson, est aujourd'hui âgé de trois ans.
Hendrick, le fils de Ryan Sanderson, est aujourd'hui âgé de trois ans.Image: mirror

Depuis trois ans, Ryan Sanderson s'occupe de son enfant seul. Son ancien partenaire, comme il le signale, a préféré ne pas s'impliquer dans l'éducation de ce dernier. Fataliste, le père célibataire clame, malgré tout, ne rien regretter: «Je ne suis pas un adepte de la religion, mais je me dis que ça doit être le destin. Hendrick est vraiment devenu tout pour moi.»

Lutter contre les diktats

Depuis quelques mois, Ryan a repris sa transition. En 2021, l'homme de 24 ans a subi une intervention chirurgicale pour retirer sa poitrine qu'il avait gardée afin d'allaiter son fils. Même s'il avoue quelque peu regretter de ne plus pouvoir nourrir au sein d'autres potentiels futurs enfants, Ryan a réaffirmé sa volonté d'être un homme à part entière.

«J'ai su que j'étais un homme dès l'âge de sept ans et suis parvenue à faire mon coming-out à 19 ans. Je ne me suis jamais sentie aussi libre que depuis ce jour. Je n'ai jamais ressenti cela dans un corps de fille.»
Ryan Sandersonmetro

Concluant son discours en soulignant qu'il préférait «faire des choses pour lui et non selon les diktats de la société». Pour lui, porter un enfant tout en étant un homme reste surtout une manière de rappeler que «davantage d'hommes trans doivent comprendre qu'ils peuvent tomber enceints.»

L'histoire de Ryan Sanderson n'est pas inédite. Avant lui, Thomas Beatie avait marqué l'histoire en devenant le premier homme au monde à tomber enceint. Cet Américain de 48 ans avait notamment fait sensation suite à sa participation à l'émission de TF1 «Secret Story 10» en 2016. Trois ans plus tard, un journaliste britannique du nom de Freddy McConnell avait également fait parler de lui en rendant sa grossesse publique.

Sinon, une petite ukrainienne chante «Libérée, délivrée»

Plus de news complètement insolites...

Gagner 6 000 francs en regardant Les Simpson? C'est possible!

Link zum Artikel

Cette position du Kamasutra est «la plus dangereuse du monde»

Link zum Artikel

La voyante ne tient pas ses promesses, il porte plainte

Link zum Artikel

Voici ce qu'il se passe quand des drones s'écrasent au sol

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces trois femmes défient Poutine et montrent l'exemple à l'Europe
Kaja Kallas, Sanna Marin et Magdalena Andersson: cheffes des gouvernements estoniens, finlandais et suédois, ces trois femmes représentent une nouvelle génération de politiciens en Europe.

Kaja Kallas est la femme la plus dure d'Europe. L'un ou l'autre chef de gouvernement a sans doute déjà été agacé par la Première ministre estonienne. Car sa position claire sur la Russie met en lumière les manœuvres de nombreuses autres capitales.

L’article