DE | FR

Le mystérieux tweet du commandement américain qui a semé le trouble

Image: sda
Code nucléaire? Complot? Un étrange tweet, composé de marques de ponctuation et d'une succession de lettres publié par le compte Twitter du commandement stratégique de l'armée américaine a semé la confusion.
31.03.2021, 06:1831.03.2021, 06:32

«;l;;gmlxzssaw,». Le compte officiel du commandement chargé du contrôle militaire de l'ensemble de l'arsenal nucléaire américain (Stratcom) a semé le trouble dimanche soir. Le tweet a rapidement été supprimé. Mystère ...

Mais n'en déplaise aux amateurs de cryptographie, le message mystérieux était simplement du charabia, rédigé par un enfant. Celui-ci s'étant emparé du compte Twitter de l'armée pendant quelques minutes, a déclaré le Stratcom à un journaliste du média américain Daily Dot.

«Le responsable du compte Twitter, qui était en télétravail, a laissé le compte ouvert et sans surveillance quelques instants. Son jeune enfant a profité de la situation et s'est mis à jouer avec le clavier et a malheureusement et sans s'en rendre compte, publié le tweet. (ats)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Elon Musk aurait harcelé une femme et payé pour qu'elle se taise
C'est ce qu'affirme une enquête du «Business Insider». En 2016, le patron de SpaceX aurait, entre autres, demandé à une hôtesse de l’air un massage érotique contre un cheval.

Les résultats de l'enquête menée par le Business Insider sont potentiellement explosifs. Sur la base de documents et interviews, le média américain a affirmé que SpaceX a payé 250 000 dollars pour faire taire une hôtesse de l'air qui accusait de harcèlement sexuel le patron de l'entreprise, Elon Musk.

L’article