pluie modérée
DE | FR
International
ukraine

Zelensky appelle à discuter sérieusement

Zelensky appelle à discuter sérieusement

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lancé samedi un appel à Moscou. Il estime qu'il est «temps» de discuter de «paix et de sécurité» faute de quoi les conséquences pour la Russie se feront ressentir sur plusieurs générations.
19.03.2022, 10:2912.05.2023, 16:42
Plus de «International»
Dans cette image tirée d'une vidéo fournie par le Bureau de presse présidentiel ukrainien et publiée sur Facebook au début du 18 mars 2022, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'exprime depuis K ...
Dans cette image tirée d'une vidéo fournie par le Bureau de presse présidentiel ukrainien et publiée sur Facebook au début du 18 mars 2022, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'exprime depuis Kiev, en Ukraine. source: keystone
«Des négociations portant sur la paix et la sécurité pour l'Ukraine sont la seule chance pour la Russie de minimiser les dégâts causés par ses propres erreurs»
Volodymyr Zelensky, le président ukrainien

«Il est temps de nous réunir. Il est temps de discuter. Il est temps de restaurer l'intégrité territoriale et la justice pour l'Ukraine», a plaidé le chef d'Etat ukrainien. «Autrement, a-t-il prévenu, les pertes pour la Russie seront telles qu'il faudra plusieurs générations pour qu'elle s'en remette».

Multiples tentatives

Plusieurs rounds de tractations entre Kiev et Moscou se sont déroulés en présentiel et par visioconférence depuis l'invasion russe de l'Ukraine lancée le 24 février. Le dernier en date, le quatrième, s'est ouvert lundi au niveau de délégations négociant à distance. Les bombardements russes des villes ukrainiennes perdurent pendant ces négociations, prenant pour cible de nombreuses infrastructures civiles.

Le président ukrainien a pris comme exemple la ville assiégée de Marioupol où un théâtre - dans lequel plus d'un millier de personnes avaient trouvé refuge - a été bombardé mercredi par les forces russes, Zelensky a affirmé que plus de 130 survivants avaient pu être extirpés des décombres.

«C'est un crime de guerre»

«Certains souffrent malheureusement de blessures graves. Mais, à ce stade, nous ne disposons pas d'informations sur le nombre de décès» éventuels, a-t-il indiqué, précisant que «les opérations de secours se poursuivent».

Selon lui, grâce aux couloirs humanitaires mis en place dans le pays, plus de 180'000 Ukrainiens ont pu s'éloigner des combats dont plus de 9000 personnes de Marioupol. «Mais les occupants continuent de bloquer l'aide humanitaire, tout particulièrement autour des zones sensibles. C'est une tactique très connue. C'est un crime de guerre», a lancé Zelensky. La Russie «répondra de cela. A 100%», a-t-il insisté. (ats/myrt)

Les réfugiés ukrainiens
1 / 7
Les réfugiés ukrainiens
Dans un centre d'accueil improvisé en Moldavie.
partager sur Facebookpartager sur X
Un potentiel «crime de guerre» filmé par un drone
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Troupes en Ukraine: Macron ne regrette pas d'avoir brisé un tabou
Le dirigeant français a appelé lundi les alliés de l'Ukraine à un sursaut pour assurer la défaite de la Russie, en procédant à des livraisons plus rapides et plus massives d'armes et munitions, provoquant de nombreuses réactions.

Emmanuel Macron a affirmé jeudi que chacun de ses mots sur l'Ukraine était «pesé» et «mesuré» après ses propos sur l'envoi potentiel de troupes au sol dans le pays, qui lui ont valu une fin de non-recevoir de ses principaux alliés et une riposte cinglante de Vladimir Poutine.

L’article