International
ukraine

Ukraine: des bijoux anciens volés retrouvés en Espagne

La police espagnole met la main sur un sacré butin ukrainien

In this photo provided by the Spanish national police in Madrid, on Monday Oct. 23, 2023, pieces of ancient gold jewelery are displayed after being recovered. Spanish police say they have confiscated  ...
La police espagnole a confisqué ces onze bijoux anciens en or qui avaient été sortis illégalement d'Ukraine en 2016.Keystone
Un prêtre ukrainien vivant à Madrid est au cœur d'un trafic de bijoux valant plusieurs millions d'euros et datant de plusieurs siècles av. J.-C.
23.10.2023, 17:3223.10.2023, 19:15
Plus de «International»

Onze bijoux en or, volés dans un musée ukrainien, ont été retrouvés en Espagne. Des trafiquants espéraient revendre illégalement ces pièces estimées à plus de 60 millions d'euros.

Ces bijoux, «d'une grande valeur historique et économique», avaient disparu il y a plusieurs années, après avoir été exposés dans un musée de Kiev entre 2009 et 2013, a indiqué la police espagnole:

«Ils ont été saisis pour la majorité d'entre eux en septembre, lors d'une opération policière contre un réseau criminel impliqué dans le trafic illégal de biens culturels en provenance d'Ukraine.»

Trois Espagnols et deux Ukrainiens ont été interpellés lors de cette opération, menée avec l'aide des autorités ukrainiennes, mais aussi de la Bulgarie, de l'Albanie, de la Macédoine du Nord et de Chypre.

Les onze bijoux, parmi lesquels figurent des colliers, des boucles d'oreille et une ceinture ornée de têtes de bélier, appartiennent à la culture gréco-scythienne des VIIIe et IVe siècles av. J.-C.

Prêtre ukrainien

Ils devaient être vendus à Madrid, selon la police, qui précise avoir démarré son enquête après la découverte, en 2021, de la ceinture en or, achetée par un homme d'affaires madrilène et entreposée dans un coffre-fort. L'enquête a permis de remonter jusqu'à un prêtre orthodoxe ukrainien vivant à Madrid, qui, avec l'aide d'un compatriote, «avait falsifié les documents» authentifiant la provenance et la propriété des bijoux.

C'est chez ce prêtre qu'ont été découvertes les dix autres pièces, accompagnées de documents en ukrainien, en anglais et en espagnol censés faciliter leur vente:

«Il s'agit de pièces qui ne pouvaient être vendues par les voies légales habituelles, telles que les salles de vente»
Un porte-parole de la police

Pour cette raison, elles avaient été incorporées au capital de sociétés commerciales créées spécifiquement pour leur donner un semblant de légalité. Les pièces sont actuellement étudiés par des experts du Musée archéologique national espagnol et de l'Institut espagnol du patrimoine culturel. (ats/jch)

Un premier char britannique détruit lors de la contre-offensive
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«Make Europe Great Again»: Orban s'inspire de Trump pour présider l'UE
La presse n'a pu s'empêcher de faire allusion à l'amitié que se portent Donald Trump et Victor Orban lors de l'annonce mardi du nouveau slogan de l'UE, qui rappelle fortement le célèbre «MAGA» de l'ex-président américain.

La Hongrie, qui prend début juillet la présidence tournante de l'UE, a dévoilé mardi les grandes lignes de son programme, flanqué d'un slogan trumpien: «Make Europe Great Again».

L’article