DE | FR

6466 Suisses demandent au Conseil fédéral d'accorder l'asile aux déserteurs russes

Une pétition a été déposée à la Chancellerie de fédérale. Elle réclame le droit d'asile pour les militaires qui ne veulent pas servir dans l'armée russe.
13.05.2022, 16:4213.05.2022, 17:13

La pétition «L'asile aussi pour les déserteurs et les opposants russes à la guerre» a été déposée vendredi à la Chancellerie fédérale à Berne. En deux semaines, elle a recueilli plus de 6466 signatures!

Qu'est-ce que ça signifie? De la même manière que la Suisse s'occupe des réfugiés ukrainiens, la Confédération devrait également accorder le droit d'asile aux objecteurs de conscience et aux personnes qui s'opposent à la guerre en Russie. Le texte est adressé au Parlement et au Conseil fédéral.

Selon les pétitionnaires, cette mesure contribuerait à réduire l'escalade guerrière en cours. En effet, la portée d'une telle annonce ferait office d'incitation à la désobéissance face à un gouvernement «inique».

Des centaines de jeunes Russes envoyés au front

Selon le texte: «L'ordre militaire poutinien transforme malgré eux des jeunes soldats en tueurs, au service d'une barbare guerre d'agression». Pour nombre d'entre eux:

«La perspective est de mourir au combat. D'autres seront condamnés par cette guerre à un avenir de cauchemars hallucinés et de troubles psychologiques majeurs»

En Russie, des centaines de milliers d'autres jeunes risquent eux aussi d'être mobilisés et envoyés au front. Ils n'ont pas le choix de s'y soustraire, si ce n'est celui de déserter, au risque de lourdes peines, voire de la cour martiale.

Quant aux citoyens russes, le durcissement des peines ainsi que la répression les mettent dans l'impossibilité d'organiser un vaste mouvement contre la guerre. Ils devraient aussi bénéficier du droit d'asile, car ils sont victimes de la logique «dictatoriale et impériale de Vladimir Poutine». (ats/ag)

Les réfugiés ukrainiens

1 / 7
Les réfugiés ukrainiens
source: sda / amel pain
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

La tourelle d'un char russe propulsée dans les airs

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Comment Poutine essaie d'envoyer l'or russe en Suisse malgré les sanctions

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine a fait augmenter les prix de ces biens en Suisse

Link zum Artikel

L'embargo sur le pétrole russe menace-t-il la Suisse? Un expert répond

Link zum Artikel

Pétrole, gaz: pourquoi la Suisse a du souci à se faire à cause de la guerre

Link zum Artikel

Yves Rossier: Peu de chances que la Suisse soit médiatrice en Ukraine

Link zum Artikel

La Suisse est à nouveau présente sur le territoire ukrainien

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«Aucun Ukrainien n'est sûr qu'il se réveillera demain»: Olena Zelenska devant l'OMS
Alors que son mari Volodymyr était en visioconférence au Forum économique mondial de Davos, son épouse, Olena Zelenska, a prononcé de son côté un discours poignant devant l'Organisation mondiale de la santé pour dénoncer les horreurs de la guerre. Un discours aussitôt dénoncé par la Russie.

Devant l'Assemblée mondiale de la santé, qui réunit l'ensemble des Etats membres de l'OMS, la première dame d'Ukraine n'a pas mâché ses mots lundi:

L’article