DE | FR

«Je ne l'ai pas dit à ma mère»: le fils d'une député britannique, parti au front

Des militaires ukrainiens portent une poussette, après avoir traversé la rivière Irpin sur un chemin improvisé sous un pont, le 5 mars 2022.
Des militaires ukrainiens portent une poussette, après avoir traversé la rivière Irpin sur un chemin improvisé sous un pont, le 5 mars 2022.Image: sda
Malgré les mises en garde du gouvernement britannique, le fils d'une députée britannique serait parti combattre contre les forces russes en Ukraine.
09.03.2022, 20:4210.03.2022, 08:08

Âgé de trente ans, Ben Grant a affirmé se trouver parmi un groupe d'anciens soldats britanniques, partis sur le front ukrainien. Il est le fils de la députée conservatrice Helen Grant, chargée d'une mission par le Premier ministre Boris Johnson sur l'éducation des filles et ancienne secrétaire d'Etat.

Il est parti sans rien dire

Ce père de trois enfants a expliqué avoir pris sa décision, après avoir vu des images d'un bombardement russe sur une maison d'où résonnaient des cris d'enfant.

«On ne m'a pas envoyé, rien à voir avec le gouvernement, rien à voir avec ma mère», a-t-il déclaré au quotidien britannique The Guardian, qui l'a rencontré ce week-end à la gare de Lviv (ouest de l'Ukraine), attendant un train pour la capitale Kiev.

«J'ai décidé de faire ça», «je ne l'ai même pas dit à ma mère», a ajouté le jeune homme, qui a passé plus de cinq ans dans les commandos des Royal Marines.

Ben Grant fait partie d'un groupe de sept anciens militaires. Selon lui, ils seront cent autres à rejoindre l'Ukraine.

C'est pourtant une violation de la loi

Devant le Parlement mercredi, le ministre de la Défense, Ben Wallace, a «fermement découragé» les Britanniques de se rendre en Ukraine pour combattre.

Il a souligné que tout membre actuel de l'armée qui le ferait «violerait la loi» et serait poursuivi à son retour pour désertion.

«Les Ukrainiens sont très clairs: (si) vous y allez, vous y êtes pour de bon», a ajouté Ben Wallace.

«Pas pour un selfie et six semaines, vous y êtes pour de vrai»

Selon le tabloïd The Sun, un membre des Coldstream Guards - régiment, chargé de protéger la reine au château de Windsor - figure parmi quatre soldats britanniques soupçonnés d'être déjà partis pour l'Ukraine. (mbr/ats)

La guerre en Ukraine en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

140 réfugiés ukrainiens ont été évacués vers la Suisse

Plus d'éclairages sur ce qui se passe en Ukraine:

Que se passe-t-il dans la tête de Poutine?

Link zum Artikel

Pas facile d'être russe en Suisse: «Je n’ose même plus dire le mot russe»

Link zum Artikel

L'objectif de Poutine en Ukraine? Etendre sa sphère d'influence

Link zum Artikel

Pourquoi personne ne peut se passer de l'Ukraine économiquement

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Condamnation confirmée pour l'opposant russe Navalny en appel
L'opposant russe Alexeï Navalny avait fait appel de sa condamnation à neuf ans d'emprisonnement supplémentaires édictée en mars dernier. Mardi, la justice moscovite a réaffirmé sa position.

La justice russe a confirmé mardi en appel la condamnation à neuf ans de prison en «régime sévère» du principal opposant Alexeï Navalny. Celui-ci est jugé pour «escroquerie» et «outrage à magistrat».

L’article