DE | FR

Cet élu sait où frapper Poutine et explique pourquoi les sanctions sont «ridicules»

La Commission européenne veut encore étendre le paquet de sanctions contre la Russie. Mais c'est largement insuffisant selon Guy Verhofstadt qui a pointé dans un langage plus que direct les faiblesses de l'Europe face aux Russes.
07.04.2022, 20:5508.04.2022, 11:59

Mercredi, l'Union européenne débattait de nouvelles sanctions contre la Russie suite à son invasion de l'Ukraine. Entre autres choses, la Commission européenne, l'organe exécutif des Vingt-Sept, a proposé un embargo sur le charbon. Selon sa présidente, Ursula von der Leyen, des fermetures de ports pour les navires russes et d'autres restrictions commerciales sont également prévues.

Guy Verhofstadt.
Guy Verhofstadt.image: keystone

Après ces annonces, l'ex-premier ministre belge, Guy Verhofstadt (aujourd'hui parlementaire européen), a pris la parole. Et c'est alors que le festival de punchlines a commencé. Il a allumé sévèrement la Commission européenne, critiquant vertement les nouvelles mesures prises contre la Russie, mais aussi les anciennes. Il a littéralement fait tomber la cravate pour mettre le feu.

Et il commence direct, histoire, sans doute, de mettre l'ambiance:

«Savez-vous pourquoi votre stratégie ne fonctionne pas?»

Il a toute notre attention.

«Parce que les paquets de sanctions progressistes contre un autocrate ne fonctionnent pas!»

En gros, l'Union européenne a pris des sanctions un peu nulles

«Cela fonctionne dans une démocratie, avec des démocrates, avec une vraie opinion publique. En Russie, il n'y a plus de vraie opinion publique»

Et l'ex-premier ministre ne va pas lâcher le morceau, consterné par la situation

«La réalité, c'est que cela ne fonctionne pas parce que le cinquième paquet de sanctions c'est quoi? Le charbon. C'est ridicule! Cela ne représente que 3% des importations de Russie»

Même les sanctions contre Swift, présenté, à l'époque, comme un «bouton nucléaire économique» y passent

«Les sanctions contre Swift? Ridicule! Plus de 50% des institutions financières sont toujours en dehors de l'interdiction!»

Si ça vous plaît, voici l'intervention (en anglais). On vous avertit, ça chauffe. 👇

Vidéo: watson

Et le Belge enchaîne sur le thème de richissimes Russes (visiblement l'UE ne fait rien de juste)

«Les oligarques vont, au final, échapper aux sanctions ou seulement perdre un peu de leur argent»

Mais alors que faire?

«Il faut s'attaquer aux 6000 individus qui entourent Poutine, les vraies personnes qui travaillent avec lui. Nous avons la liste!»

Et hop, un petit tacle à la présidente de la Commission européenne et a son homologue du Conseil européen...

«Donc je voulais le dire à Michel et à Von der Leyen: il est temps de changer de stratégie!»

Laquelle? Voici 👇

«Aller vers un paquet complet de sanctions immédiatement, pour que vous puissiez vraiment faire la différence»

Et donc taper sur ces 6000 Russes. Dans le cas contraire, l'homme se montre fataliste:

«Tout le reste ne fonctionnera pas. Tout le reste ne fera que prolonger la guerre. Tout le reste signifiera plus de morts du côté ukrainien»

Et pour enfoncer le clou, un bon discours se termine toujours par un petit taquet, ici contre la passivité allemande

«Je pense qu'après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, une Allemagne forte et démocratique a émergé»

C'est gentil ça, mais ce n'est pas fini...

«Et d'une telle Allemagne, j'attends du leadership: diriger par l'exemple et ne pas traîner les pieds, comme nous le voyons aujourd'hui»

Si Guy Verhofstadt avait été un rappeur (ou Barak Obama), c'est là qu'il aurait lâché son micro.

GIF animéJouer au GIF

La vidéo en entier pour revivre le show 👇

Vidéo: watson

(jah)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
6 raisons loufoques des tueries dans les écoles (selon les Républicains)
Pour les républicains, farouchement attaché au 2e amendement, les raisons de la tuerie d'Uvalde, qui a coûté la vie à 19 enfants d’une école primaire au Texas, n'ont rien à voir avec l'accès aux armes. Les coupables? Le porno, les portes ou encore la guerre en Ukraine. Florilège.

C'est un thread Twitter qui fait à la fois rire et pleurer. Alexandre Afonso, qui se présente comme professeur agrégé de politique publique à l'université de Leiden aux Pays-Bas, s'est amusé à lister quelques déclarations d'une série d'élus républicains sur les tueries dans les écoles aux Etats-Unis. La fusillade l'Uvalde est un drame qui a, rappelons-le, coûté la vie à 19 enfants d'une école primaire texane.

L’article