beau temps-5°
DE | FR
International
Vidéo

Le ministre de l'île de Tuvalu, les pieds dans l'eau à la COP26

Vidéo: watson
Vidéo

Le ministre des Tuvalu, les pieds dans l'eau à la COP26

Le ministre de Tuvalu, Simon Kofe, n'a pas eu peur de se mouiller pour dénoncer le changement climatique. Il a prononcé son discours de la COP26 les pieds (enfin plutôt les jambes) dans l'eau.
10.11.2021, 11:1810.11.2021, 11:59
Suivez-moi

Le ministre des Affaires étrangères de Tuvalu, Simon Kofe, a prononcé un discours lors de la COP26 à Glasgow, debout en costume-cravate devant un pupitre installé dans la mer.

«Nous n'allons pas rester les bras croisés alors que l'eau monte autour de nous. Nous ne parlons pas seulement à Tuvalu, nous mobilisons une action collective chez nous, dans notre région et sur la scène internationale pour assurer notre avenir» a déclaré M. Kofe.

Son pays insulaire du Pacifique, de faible altitude, est en ligne de mire face au changement climatique.👇

Vidéo: watson

Des loutres, en veux-tu en voilà

1 / 15
Des loutres, en veux-tu en voilà
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les petits gestes du quotidien pour l'environnement

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le «Dragon Lady», l'arme de Washington contre les ballons espions chinois
Déjà pendant la guerre froide, l'U-2 «Dragon Lady» avait un statut de légende. Aujourd'hui, il semblerait que l'appareil américain ait à nouveau effectué une mission délicate.

Les concepteurs de Lockheed Martin n'auraient certainement jamais imaginé que leur U-2 «Dragon Lady» décollerait un jour pour des vols d'espionnage au-dessus des Etats-Unis. Cet avion a été conçu dans les années 50 pour survoler l'Union soviétique à très haute altitude afin d'étudier son programme nucléaire. Cette légende de la guerre froide n'a jamais été retirée du service et semble avoir à nouveau fait ses preuves - dans la lutte contre le ballon espion chinois qui vient de survoler les Etats-Unis à 20 000 mètres d'altitude.

L’article