DE | FR

Il passe à l'abordage en volant comme un superhéros

Un fabricant de combinaisons à réaction s'est associé à la marine britannique pour tester son produit. Et les militaires ressemblent à Iron Man.



Vidéo: watson

Le développeur de combinaisons à réaction Gravity Industries s'est associé aux Royal Marines (l'infanterie navale britannique) pour tester comment leur produit peut aider aux opérations d'embarquement maritime, rapporte The Telegraph.

«L’objectif avec le jet pack est de fournir un accès extrêmement rapide à n’importe quelle partie du navire cible, libérant instantanément les mains pour porter une arme, et même en conservant la capacité de se déplacer sur la cible ou de s’auto-exfiltrer».

Gravity Industries dans un communiqué de presse relayé par Le Parisien.

Un Royal Marine a donc testé la combinaison à réaction au-dessus de l'eau et a atterri sur le HMS Tamar au large de la côte sud du Royaume-Uni. Le fondateur de l'entreprise qui fabrique l'ensemble, Richard Browning, a lui-même servi dans ce corps d’armée avant de commencer sa vie de constructeur de jet pack.

Révolutionner l'abordage

Sans la combinaison à réaction, la seule alternative existante consisterait à utiliser un hélicoptère ou à grimper avec une corde depuis un autre bateau. Deux méthodes lentes et dangereuses, rappelle The Telegraph. Du coup, un Royal Marine portant la combinaison à réaction atterrit sur le navire, avant tout le monde.

Utile dans les soins

La combinaison a déjà été testée par des ambulanciers, en Angleterre. Le but? Se rendre auprès de gens en danger ou en détresse en une fraction du temps qu'il faudrait pour voyager en voiture ou à pied.

Comment ça marche?

Le costume est équipé de mini-réacteurs placés sur les avant-bras. Le jetpack utilisé dans la vidéo dispose d’une puissance de 1050 chevaux.

(jah)

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

Gucci vend douze francs des baskets qui n'existent pas

Link zum Artikel

Un collectionneur de crypto-art nous explique son délire

Link zum Artikel

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Facebook a lancé mercredi un test pour une appli de vidéo-conférences. Baptisée «Hotline», cette nouvelle tentative du géant des réseaux sociaux s'inspire savamment du jeune Clubhouse qui boit actuellement la concurrence.

Il n'a qu'un an d'activité et pourtant, Clubhouse et ses salons de vidéo-conférences monopolisent toute l'attention dans l'univers des réseaux sociaux. Face à un tel succès, le géant du web Facebook ne s'avoue pas vaincu et lance «Hotline». Son nouveau bébé qui s'inspire en effet de la plateforme dont tout le monde parle. Et voici comment il compte se démarquer.

L'application se construit ainsi une image plus professionnelle et calibrée, moins spontanée et nébuleuse que l'étoile montante des …

Lire l’article
Link zum Artikel